juil - 2011 18

Ils sont nés au Japon où ils envahissent les affiches et tous les types de publicités virtuelles et imprimées, les couvertures de livres et de magazines, les boîtes de céréales, etc. Ils s’insinuent rapidement dans la culture occidentale, dans de nombreux pays d’Europe et aux États-Unis, et on les retrouve depuis quelques mois dans les stratégies promotionnelles mises de l’avant dans les grands centres urbains québécois. Les codes QR, pour «Quick Response», ont la cote, et leur succès est probablement dû au fait qu’ils permettent l’établissement d’un lien presqu’instantané entre les univers physique et numérique, du moins pour les utilisateurs d’appareils mobiles munis d’une caméra et d’un accès Internet.

Afin d’illustrer la popularité des codes QR en Asie et l’impact éventuel de cette technologie sur nos vies, nous vous proposons la vidéo suivante, qui a circulé et joui d’une grande popularité dans les médias sociaux au cours des dernières semaines :

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
juil - 2011 13

Cela fait maintenant 2 mois que notre site jeunesse Bibliojeunes a fait son apparition sur le web.

Après cette période d’initiation et de découverte de la ressource, il est maintenant grand temps de commencer sa deuxième étape : sa médiation. Nous devons faire connaître cette ressource, présenter le site aux organismes intéressés, et lui trouver son public.

Plusieurs d’entre vous sont présentement en train de mettre en place le retour à l’année scolaire ainsi que de préparer plusieurs rencontres avec des intervenants du milieu scolaire…

… une autre belle occasion pour glisser un mot sur Bibliojeunes!

Pour mieux la faire connaître, je vous offre donc un Top 10 (tout à fait personnel) des sections de Bibliojeunes à montrer lors d’une démonstration de la ressource:

10. Les outils de médiation – Bande-annonce et Le trésor de SOS Devoirs

BAnnonce

Vous voulez impressionner votre public? Montrez-leur la bande-annonce ou le jeu de médiation « Le trésor de SOS Devoirs ». Le premier permet de capter rapidement l’attention des jeunes et des moins jeunes sur le potentiel de SOS Devoirs. Le deuxième peut être utilisé pour donner des idées d’activités en lien avec le site web.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
juil - 2011 06

Page d'accueil du site Mille vies

Page d'accueil du site Mille vies


La version web de Mille vies, le roman-feuilleton en ligne des Bibliothèques publiques de Montréal, s’est terminée en juin, après 44 épisodes. Cette aventure, à laquelle ont participé auteur, bibliothécaires et programmeur analyste, se conclut avec, en poche: un prix Boomerang, un lectorat fidèle et un partenariat fructueux avec Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Petit tour du travail de diffusion

  • Représentation sur la page d’accueil des Bibliothèques publiques de Montréal et dans le catalogue Nelligan;
  • Diffusion d’une affiche dans les bibliothèques;
  • Rédaction d’actualités pour souligner le lancement, le prix Boomerang remporté et l’accès à la totalité des épisodes avec la fin du projet sur le web. Ces actualités auront suscité une vingtaine de commentaires favorables, ce qui est considérable;
  • Statut hebdomadaire sur la page Facebook des Bibliothèques de Montréal soulignant la parution d’un nouvel épisode;
  • Présentation du projet au Bookcamp Montréal, dans le cadre d’une journée d’échanges et de réflexion autour de l’avenir du livre. Étaient notamment conviés bibliothécaires, auteurs, éditeurs et libraires.
  • Parution d’un nouvel épisode annoncé aux lecteurs abonnés à l’infolettre.
  • Brève présentation du projet lors d’une rencontre avec des bibliothécaires scolaires de la Commission scolaire de Montréal et de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys.
  • Rencontre d’auteur lors de l’assemblée générale annuelle des Amis de la Bibliothèque de Montréal.
  • Sélection du club des Irrésistibles, ce qui a entre autres permis une interaction supplémentaire entre l’auteur et ses lecteurs.
  • Mention, entre autres, dans : Cette semaine, on craque pour… (Journal Métro Montréal) et Sélection du Reader’s Digest.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
juin - 2011 23

Bibliomancienne-Facebook

Dimanche dernier, Bibliomancienne nous proposait une sélection de ressources en lien avec l’utilisation de Facebook par les bibliothèques.

Cette sélection, intitulée Facebook pour les bibliothèques et autres lieux de culture : les ressources essentielles, vous est présentée comme billet de la semaine parce qu’il s’agit d’un intéressant complément à la présentation sur le populaire réseau social donnée dans le cadre de la journée de formation à la médiation numérique dans les bibliothèques de Montréal, qui s’est tenue le mardi 21 juin.

Bonne lecture!

avr - 2011 08

Photo: A vacuum cleaner used as a hair-dryer

L’interface web de l’Espace B s’est offerte une beauté! Les principaux changements? Un look aux teintes plus claires, et quelques nouvelles fonctionnalités de navigation.

Les lecteurs profitent désormais dans l’en-tête de la page d’un menu de navigation horizontal mettant en valeur les catégories assignées aux divers contenus proposés sur le blogue : Info veilIe, Architecture et aménagement, Bibliothèques et société, Programmes et services, Recommandations, Technologies et Web.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
avr - 2011 06

Photo 1Au mois d’avril 2010, je publiais un billet sur Espace B à l’occasion du lancement du WikiBPM, l’Intranet des bibliothèques publiques de Montréal sur Mediawiki. J’écrivais alors en référence au sondage Webcom 2009 : « En ce qui a trait aux wikis, les entreprises y voient un intérêt pour développer la communication entre employés, mais parmi l’ensemble des participants au sondage, peu mentionnaient cet élément dans leurs priorités de développement. » Depuis, les wikis ont-ils gagné en popularité?

Sans connaître la situation réelle en ce qui a trait à l’adoption des wikis dans les organisations, quelques manifestations laissent entrevoir leur entrée discrète. Ainsi, l’événement Webcom2010 s’est déroulé sous le thème « Apprivoiser le savoir social et les wikis ». On mettait en évidence, entre autres, l’utilité des wikis pour les organisations.

Par ailleurs, j’assistais en février dernier à une formation organisée par la CBPQ portant sur le thème « Travailler en équipe virtuelle :  l’expérience de partage d’informations avec des outils collaboratifs à la Bibliothèque Myriam et J.-Robert Ouimet, HEC». Plusieurs participants à cette formation ont mentionné que leur organisation était déjà dotée d’un outil collaboratif pour les employés.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
mar - 2011 22

Lancé en grande pompe au printemps 2010, le site d’aide à la recherche SOS Devoirs approche maintenant de son premier anniversaire! Grâce, entre autres, à une campagne de médiation numérique et humaine (financé en partie par le Ministère de la Culture, Communications et Condition féminine), le site devient de plus en plus populaire et notre bilan annuel s’annonce des plus positifs. Justement, nous prenons ce moment pour faire un retour sur la dernière année et les nouveautés que nous vous proposons.

22 mars 2011 : Lancement du jeu : Le trésor de SOS Devoirs

Image du jeu Le trésor de SOS DevoirsLe premier jeu de médiation web des Bibliothèques publiques de Montréal offre un tour d’exploration de SOS Devoirs à l’intérieur d’un rallye en ligne. Les jeunes ont la chance de gagner un livre tiré de SOS Devoirs à chaque deux mois s’ils réussissent à découvrir le trésor! Un excellent jeu pour faire découvrir le site lors d’une activité pédagogique!

Si vous voulez utiliser SOS Devoirs lors ­­­d’une activité de groupe, nous recommandons d’imprimer les pages du jeu pour aider les jeunes à mieux découvrir le site.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
fév - 2011 15

Viandes sur le gril

Pourquoi bloguer quand il y a tant à faire…

J’ai découvert le plaisir de bloguer assez tardivement. Alors que je me trouvais à l’étranger pour un congrès professionnel et que je cherchais le moyen de partager à distance mes découvertes avec des collègues, j’ai eu l’idée de diffuser mes commentaires sous forme de blogue. Il faut dire que j’étais déjà plus ou moins familier avec cette pratique, ayant souvent observé mes enfants publier leurs petits billets sur des plateformes d’expression adaptées à leur type de clientèle (SkyBlog et autres).

Par contre, lorsqu’est venu le temps de choisir un fournisseur pour héberger mes propres réflexions, mon choix s’est tout naturellement porté sur WordPress qui allie, selon moi, les avantages d’une simplicité extrême d’utilisation à ceux d’une présentation très soignée, professionnelle et libre de publicité non sollicitée, ce qui est loin d’être négligeable par les temps qui courent.

À l’usage cependant, je suis arrivé rapidement à la conclusion que, si l’écriture m’apportait un plaisir évident, le fait d’exercer cette activité dans un contexte relié trop fortement à mon travail ne me permettait pas d’y trouver le délassement qu’on est en droit de s’attendre habituellement d’un loisir. J’ai donc abandonné mon premier blogue pour en ouvrir un second consacré cette fois à l’une de mes passions: la lecture.

Poursuivre la lecture »

fév - 2011 02

Reconnues dans l’industrie du cinéma et des jeux vidéo depuis des lustres, les bandes-annonces deviennent de plus en plus populaires pour appuyer le lancement d’un livre. En fait, le « hype » créé par la bande-annonce est un important facteur de vente, surtout pour les deux industries qui font une partie importante de leurs ventes dans les premières semaines. Autrement dit, bien avant le succès du bouche-à-oreille ou le succès critique, c’est souvent le « hype » qui galvanise une bonne portion des ventes des industries des jeux vidéo et du cinéma.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
fév - 2011 01

Ce billet est aussi disponible sur le blogue Ludicité.

De plus en plus de bibliothèques se questionnent à savoir si elles devraient intégrer des programmes de jeux vidéo. Pour les aider à répondre à cette question, nous nous sommes prêtés à l’exercice d’identifier cinq raisons pour et cinq raisons contre cet investissement.

5 pour et 5 contre

Le combat commence!

Pour

1) Les jeux vidéo sont populaires

Que les jeux vidéo soient extrêmement populaires, et même davantage que le cinéma, c’est un fait bien connu. Mais, est-ce que cette popularité se transpose dans les bibliothèques qui ont décidé d’investir dans ces collections?

  • À Montréal-Nord, près de 60% des adolescents de l’arrondissement sont abonnés à une ou l’autre des quatre bibliothèques. Durant les soirées de jeux vidéo, les jeunes font la file à l’extérieur pour attendre l’ouverture dela bibliothèque de la Maison culturelle et communautaire.
  • À Québec, les quelque 800 jeux vidéo de la collection réseau se font emprunter environ 2,100 fois par mois.
  • À la bibliothèque Émile-Nelligan (Laval), l’achat de jeux vidéo à la Parenthèse (un espace pour les adolescents de 12 à 17 ans ayant plusieurs consoles et ordinateurs pour les jeux) a fait exploser le nombre d’inscriptions de 50 à 1372 en 3 ans.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :