jan - 2014 31

DSC_0295

  1. Inauguration de la bibliothèque Marc-Favreau à Montréal.  La nouvelle bibliothèque Marc-Favreau, ainsi désignée en hommage au comédien du personnage de Sol, a été inaugurée le 5 décembre 2013 dans l’arrondissement de Rosemont-La Petite Patrie, à Montréal. On peut y parler, manger, téléphoner ou boire un café sur les lieux. Au terme d’un concours d’architecture, c’est l’équipe lauréate formée de Dan Hanganu architectes, Nicolet Chartrand, Knol ing. ainsi que CBA experts-conseils qui a été retenue pour réaliser le projet.

  2. Bibliothèque Monique-Corriveau: du culte à la culture. La nouvelle bibliothèque Monique-Corriveau a ouvert ses portes Selon Martin Dubois, chargé de cours à l’École d’architecture de l’Université Laval : «Les architectes responsables de la conversion de l’immeuble, Dan Hanganu et la firme Côté, Leahy, Cardas, ont su tirer parti des qualités spatiales et des effets de lumière qu’offrait l’ancienne église pour insuffler une belle personnalité à cette bibliothèque du 21e siècle.

  3. Inauguration de SODA à la Bibliothèque de Brossard. La Ville de Brossard a inauguré le 29 janvier l’espace SODA (anagramme du mot ados, aménagé au sous-sol de la Bibliothèque Georgette-Lepage et destiné aux jeunes âgés de 12 et 17 ans. Dans cet espace technologique et multifonctionnel, réalisé au coût de 240 000 $, on trouve des jeux vidéo et de société, des bandes dessinées, des magazines, des projections de films, des dômes d’écoute musicale, des ateliers, des conférences, et on peut profiter de l’encadrement de bénévoles supervisés par une enseignante pour l’aide aux devoirs.

  4. Le tableau sommaire des statistiques générales des bibliothèques publiques du Québec pour 2012 (compilé le 14 janvier 2014) a été mis en ligne dans la section Statistiques d’ici et d’ailleurs. Par rapport à 2011, on observe une hausse de près de 50% des visites virtuelles, une hausse de 13% des dépenses d’acquisition de documents électroniques (% du budget d’acquisition), une hausse du prêts entre bibliothèques (emprunts) par 1 000 habitants de 13 %.

  5. TOP 10 libraries of 2013. Le magazine designboom présente un palmarès des 10 plus beaux projets de bibliothèques en 2013. Cette sélection comprend un large éventail de projets, avec des œuvres de bureaux de renom qui côtoient des jeunes architectes émergents.

  6. Makerspaces in libraries. Une enquête révèle l’essor, dans les bibliothèques, des laboratoires de fabrication (makerspaces) qui offrent l’impression 3D, l’enregistrement de musique numérique, la pratique des arts ou de l’artisanat. Selon l’enquête, 41% des répondants disposent actuellement de makerspaces dans leurs bibliothèques (ou proposent des activités de fabrication par le biais de leurs bibliothèques) et 36% des répondants ont l’intention de démarrer ce type d’espaces dans un proche avenir.

Pour aller plus loin :

| Photo : Visite architecturale de la bibliothèque Marc-Favreau, août 2013 par Marie D. Martel |

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
oct - 2013 22

BDP00

1. Concours d’architecture de la bibliothèque de Pierrefonds. Chevalier Morales architectes et DMA architectes ont remporté le concours de la bibliothèque de Pierrefonds. Le projet de Chevalier Morales architectes et DMA architectes a été choisi parmi les quatre finalistes par le jury, présidé par M. Jacques Plante, architecte et professeur à l’Université Laval, Mmes Phyllis Lambert et Guylaine Beaudry ainsi que Mrs Oscar Ramirez, Michel Beaudry et Dominique Jacob. Ce jury a reconnu l’audace et l’originalité du concept.

2. Un investissement de 18,7 M$ pour la construction de la future bibliothèque de Villeray. L’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension a annoncé, le 27 septembre dernier, un investissement de 18,7 M$ pour la construction de la future bibliothèque de Villeray. Selon le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, une nouvelle bibliothèque plus spacieuse et mieux adaptée aux besoins actuels contribuera à «l’amélioration de la qualité de vie des citoyennes et des citoyens. Avec ses installations de pointe, la future bibliothèque assumera pleinement son rôle dans la transmission de la culture, de la connaissance et du savoir».

3. Voici l’Espace 3C de l’ÉTS [vidéo]. L’ÉTS a inauguré le 16 octobre dernier une salle conçue pour favoriser «la collaboration, la créativité et l’échange de connaissances entre les usagers» à la bibliothèque de l’ÉTS.

4. Research Article: “Libraries as Co-Working Spaces: Understanding User Motivations and Perceived Barriers to Social Learning” [document pdf]. Cette étude vise à soutenir les stratégies de conception des bibliothèques en tant qu’environnement intelligent dédié à l’apprentissage informel, la collaboration entre les pairs, le co-working, la créativité autour de la culture, la technologie numérique. L’accent est mis sur la compréhension des motivations des utilisateurs, de leurs comportements et des activités dans la bibliothèque d’État de Queensland à Brisbane (Australie).

5. Libraries Play A Central Role in Connected Learning | The Digital Shift 2013. Les bibliothèques constituent une occasion réelle de combler les déficits en matière de scolarisation pour les différents publics par le passage au numérique. C’est le thème exploré lors de cette conférence.

6. Des bibliothèques en kit pour les populations réfugiées. L’ONG Bibliothèques sans frontières a le projet d’intervenir dans les crises humanitaires pour assurer l’accès à l’éducation et à la culture aux personnes à l’aide de «médiathèques portatives». Le design de ces microbibliothèques a été réalisé par Philippe Starck.

Pour aller plus loin :

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
sept - 2013 04
La nouvelle bibliothèque centrale Birmingham

La nouvelle bibliothèque centrale de Birmingham

        1. Vox pop de la bibliothèque Marc-Favreau. Qu’est-ce que la bibliothèque Marc-Favreau vous offrira que vous n’avez jamais osé imaginer? La réponse est donnée dans la vidéo vox-pop que l’on peut visionner et partager. Cette stratégie de communication prépare le terrain pour l’événement du 15 septembre au cours duquel le public est invité à une visite architecturale de la bibliothèque entre 10 h et 16 h.

  • Portrait général des bibliothèques de Montréal 2012 (publié en 2013).  Ce document indispensable offre un condensé d’informations actuelles sur la vision et le développement de l’offre de service; les programmes et services offerts en bibliothèque; la bibliothèque numérique; la bibliothèque hors les murs; les projets de construction en cours, et bien d’autres choses encore.

 

 

  • Riding the Waves or Caught in the Tide?  Navigating the Evolving Information Environment (document PDF, en anglais). Dans son dernier rapport, l’IFLA (International Federation of Library Associations and Institutions) identifie 5 tendances qui caractériserant l’écosystème des bibliothèques à compter d’aujourd’hui : 1) les nouvelles technologies vont contribuer à la fois élargir et à limiter l’accès à l’information; 2) l’éducation en ligne va transformer et bouleverser l’apprentissage traditionnel; 3) les limites de la protection des données et de la vie privée seront redéfinies; 4) les sociétés hyper-connectées vont écouter et favoriser l’habilitation (empowerment) de nouveaux groupes et de nouvelles voix; 5) l’économie mondiale de l’information sera transformée par les nouvelles technologies.

 

  • First look: Birmingham’s new £188m library – a sparkling cornerstone of the city’s rebirth (en anglais). L’événement médiatique récent dans le monde de l’architecture des bibliothèques est certainement l’ouverture de la nouvelle bibliothèque de Birmingham! Le projet de l’atelier Mecanoo est, selon The Guardian, «un bâtiment de 10 étages d’espaces et de lumières, avec une peau en métal ourlée représentant à la fois un bijou dans la ville et son histoire industrielle.» 35 000 m.c. et 188 millions d’euros pour ce projet destiné à offrir à la fois une expérience pour la culture et l’apprentissage en phase avec le 21ième siècle et une opportunité pour revitaliser la ville. On peut voir les photos sur le site de ArchDaily.

 

  • Library Design Showcase 2013 (en anglais). American Libraries présente l’édition 2013 de sa publication célébrant les meilleures bibliothèques en tous genres, nouvelles constructions, agrandissements ou rénovations. Cette revue rassemble les projets les plus brillants qui se démarquent «tant par leur architecture innovante que par leur capacité à répondre aux besoins des usagers de façon unique, intéressante et efficace.»

 

Pour aller plus loin :

Photo : New Birmingham Central Library, source : Flickr, par Sean_Marshall, licence : CC BY-NC 2.0.

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
août - 2013 19

C’est aujourd’hui que débutent les travaux de la Commission culture et éducation dans le cadre des séances et des auditions publiques sur le document intitulé :« Document de consultation sur la réglementation du prix de vente au public des livres neufs imprimés et numériques ». 

Pour réfléchir et aller plus loin au sujet du débat sur la réglementation du prix des livres au Québec, voici des suggestions de lecture :

1. La série des billets préparatoires de Clément Laberge pour sa prestation devant la Commission constituent un exercice pédagogique incontournable.

2. Les nombreux avantages pour une loi québécoise sur le prix unique du livre (Me Charlaine Bouchard ) __ Trois constats : La fixation du prix du livre a un effet déterminant sur la structure du réseau de diffusion du livre; Le choix du système de prix a une influence indirecte sur l’offre éditoriale ; Le caractère supposément inflationniste du prix fixe est totalement infondé.

3. Le débat entre les éditeurs Jacques Fortin de Québec Amérique et Gilles Herman, au Septentrion.

4. L’ABPQ se prononce en faveur de la réglementation du prix du livre (Association des bibliothèques publiques du Québec) __ Afin d’offrir aux Québécois des bibliothèques disposant d’une collection de qualité, diversifiée et à jour, l’ABPQ se prononce en faveur de la réglementation du prix du livre. Nous croyons fermement qu’une telle disposition viendra compléter la Loi sur le développement des entreprises québécoises dans le domaine du livre qui est maintenant devenue insuffisante pour soutenir les librairies et les bibliothèques dans l’accomplissement de leur mission. Une telle réglementation permettra de maintenir l’accès à une offre littéraire variée partout au Québec.

Le mémoire déposé par l’ABPQ auprès de la Commission de la culture et de l’éducation peut être consulté en ligne à l’adresse : http://www.abpq.ca/pdf/2013-08-19-MemoireABPQ.pdf

5. Prix du livre : une règlementation sensée (Simon Tremblay-Pepin / Institut de recherche sans but lucratif indépendant et progressiste (IRIS) __ [Le] mémoire de l’IRIS à propos d’une règlementation sur le prix du livre en commission parlementaire à l’Assemblée nationale … porte sur la proposition d’un regroupement du milieu du livre de limiter les rabais à hauteur de 10% pendant les neuf premiers mois de vie commerciale d’un livre. Globalement, après recherches et analyses, [L'IRIS trouve] que cette proposition est tout à fait raisonnable.

Les mots-clics des travaux de la Commission : #prixdulivre  ou #prixlivre

Ce billet a été mis à jour à 18 h 50.

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
août - 2013 13
Saltire Center à la Glascow Caledonian University

Saltire Center à la Glascow Caledonian University

    1. Saint-Laurent célèbre en grand l’ouverture de la Bibliothèque du Boisé avec Dany Laferrière, porte-parole de l’événement. À l’occasion de l’ouverture des portes au public le samedi 6 juillet, les citoyens ont été accueilli par le maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa ainsi que les membres du conseil. Selon le porte-parole de l’événement inaugural, l’écrivain Dany Laferrière : « Cette magnifique bibliothèque du Boisé, nichée parmi les arbres et traversée par tant d’éclats de lumière, saura rendre votre vie plus excitante. »

    2. Quatre équipes finalistes ont été sélectionnées à l’issue de la première étape du concours d’architecture pour le rénovation et l’agrandissement de la bibliothèque de Pierrefonds.Le jury s’est réuni le 4 juillet dernier pour analyser les 10 dossiers conformes et désigner les finalistes en fonction des critères d’évaluation prévus au règlement du concours. Les finalistes sont (en ordre alphabétique):

      • AFO (Atelier Big City, FSA architecture et L’ŒUF)
      • BGLA et Coarchitecture
      • Chevalier Morales architectes et DMA architectes
      • Consortium Dan Hanganu architectes et Groupe A
    3. Un foyer québécois sur quatre est équipé d’une tablette numérique. Selon les données recueillies par le Cefrio, 27 % des foyers québécois possèdent une tablette numérique, 42 % un téléphone intelligent, et 12 % des foyers québécois disposent d’une liseuse électronique. En 2013, 78 % des foyers québécois sont branchés à Internet, un taux demeuré stable depuis l’année dernière. Les internautes québécois utilisent Internet de manière active près de 20 h par semaine.

    4. Le feu détruit la bibliothèque de Lac Mégantic et ses archives. Le Library Journal rapporte cet événement tragique en rappelant que, non seulement les collections furent détruites, mais aussi la totalité du fonds d’archives unique dont la bibliothèque était la gardienne. Depuis 1996, celle-ci rassemblait des documents historiques et des effets personnels des résidents.

    5. Les travaux de OMA commencent à la Bibliothèque Multimédia à Vocation Régionale à Caen (France).  Selon Clement Blanchet, associé chez OMA, la bibliothèque de 13 000 m.c. présente la forme d’un X qui maximise l’interaction entre les disciplines en offrant une salle de lecture entièrement transparente, baignée de lumière naturelle avec une vue imprenable sur l’eau et la ville. Ouverture prévue en 2016.

    6. Les bibliothèques universitaires façonnent le futur de l’apprentissage et de la recherche.  Cet article qui fait partie d’un dossier du journal The Guardian sur les bibliothèques universitaires aborde des enjeux qui sont partagés par les bibliothèques publiques en devenir : l’importance de la flexibilité («future proofing the library building»); l’humain au coeur de la démarche; les transformations dans les modèles pédagogiques en tant que moteur du changement; l’équilibre à atteindre pour un apprentissage mixte («blended learning») qui prend place à la fois dans l’espace physique et numérique; un espace pour des activités d’apprentissage avec des îlots de silence, et non plus l’inverse, c’est-à-dire un lieu de silence avec des niches pour les activités et le travail en groupe.

Pour aller plus loin :

Photo : Light palm trees, source : Flickr, par Ewan McIntosh , licence : CC BY-SA 2.0

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
juin - 2013 02

IMAG1224

Le YOUmedia est-il l’avenir de la bibliothèque? Notre collègue, Patrick Lozeau a visité cet espace récemment et a bien voulu partager ses images ainsi qu’un commentaire sur le lieu. C’est l’occasion de poursuivre l’exploration des laboratoires en bibliothèques. Le projet du YOUmedia a reposé sur une approche de design social et participatif impliquant la présence des adolescents dans le processus de la conception. La documentation sur le YOUmedia est abondante, on peut même y trouver le programme et un schéma d’aménagement. En guise d’introduction, je reprends ici les principaux éléments de cette démarche.

Le YOUmedia se définit comme un espace d’apprentissage des nouveaux médias conçu pour les adolescents qui a été inauguré en 2009 au sein de le Chicago Harold Washington Library Center.

Suivant le parti pris philosophique du YOUmedia, il s’agit de permettre aux jeunes d’apprendre à être des créateurs de contenus éclairés plutôt que de simples consommateurs.

On assume que la littéracie des nouveaux médias doit être développée très tôt chez les jeunes par le biais de différentes expériences formelles et informelles, mais qui seront intrinsèquement motivantes parce qu’elles impliquent l’utilisation des nouveaux médias.

Et comme aujourd’hui les compétences relatives aux nouveaux médias sont transversales, dans la mesure où elles croisent à peu près toutes les dimensions de la culture, on s’inscrit dans une démarche large de translittéracie.

Il s’agit aussi d’une approche de type « learning by doing » c’est-à-dire que l’apprentissage est réalisé par le biais d’activités de fabrication, de manipulation en réalisant des projets, fondés sur les intérêts, et qui favorisent la pensée critique, la créativité et le renforcement des compétences. On constate à travers dans les images plus récentes du YOUmedia que celui-ci a intégré un volet de laboratoire de fabrication dans l’esprit des fab labs.

Selon les programmateurs, le YOUmedia relève deux défis considérables auxquels font face les bibliothèques publiques d’aujourd’hui:

• Le manque d’espaces engageants et appropriés, numériques et physiques, pour les adolescents dans les bibliothèques publiques;
• Le manque d’opportunités pour les adolescents leur permettant de développer des compétences numériques adéquates pour fonctionner dans la société contemporaine;

La réponse à ces défis au YOUmedia a consisté à offrir des espaces appropriés aux adolescents susceptible de leur permettre de réaliser des projets qui font sens pour eux en ayant la possibilité d’accéder à un registre varié de ressources : des livres, une centaine d’ordinateurs portables et de bureau, des outils de création médias, des logiciels pour la photo, la vidéo, le dessin, la musique. Le YOUmedia propose également un studio d’enregistrement maison avec des claviers, de tables tournantes, et une table de mixage.

Plus précisément, la réponse à ces défis a été globale avec une proposition comportant 5 ingrédients essentiels :

1) L’espace. Dans un YOUmedia, il doit avoir un espace physique où les jeunes peuvent se rassembler de même qu’un espace en ligne pour le réseautage social, la diffusion de leurs œuvres et le partage d’idées.

La conception de l’espace YOUmedia a découlé des travaux du professeur Mizuko Ito, Living and Learning with Digital Media (2008), qui a produit une étude ethnographique auprès de 700 jeunes montrant que les jeunes participent aux médias numériques selon trois modalités :
• Le Hanging Out lorsqu’ils «traînent» et conversent avec des amis dans les espaces sociaux comme Facebook.
• Le Messing Around lorsqu’ils bricolent avec les médias numériques, font des vidéos simples, jouent à des jeux en ligne, publier des photos dans Flickr, etc.
• Le Geeking Out lorsqu’ils approfondissent l’exploration de leurs principaux intérêts et de leurs passions : musique rap, création de fan fiction, de robots, etc., souvent à travers des collaborations et en bénéficiant de l’apprentissage par les pairs.

Ito et als. ont observé que ces activités en ligne contribuent à l’apprentissage des jeunes de manière significative au-delà des expériences dans les programmes scolaires ou de la communauté. Le YOUmedia est organisé et aménagé avec trois zones distinctes qui correspondent à ce schéma des usages :

  • Une zone de Hanging Out pour échanger et converser. C’est un espace social avec une ambiance détendue où les adolescents peuvent lire, parler avec des amis, sur place ou via les réseaux sociaux. L’environnement, dit-on, est conçu pour offrir «une introduction sans pression à la technologie».
  • Une zone de Messing Around pour explorer et expérimenter. Cet espace vise à favoriser l’exploration des supports numériques pour ceux qui ne sont pas nécessairement prêts à s’engager dans des ateliers plus structurés.
  • Une zone de Geeking Out pour creuser, approfondir, pour aller plus loin, souvent avec l’aide d’un mentor ou d’un bibliothécaire, par l’intermédiaire d’ateliers et de projets. Dans ce cas, le YOUmedia propose un espace de formation et d’apprentissage collaboratif.

Les autres conditions du concept de YOUmedia :

2) Les mentors. Dans un YOUmedia, il doit avoir des mentors pour accompagner les jeunes dans leurs projets.

3) Les intérêts. Dans un YOUmedia, on favorise l’apprentissage des jeunes en tenant compte de leurs intérêts.

4) La recherche. Dans un YOUmedia, la programmation et l’offre de services sont continuellement ajustées en fonction des collectes de données et des informations recueillies sur les besoins des jeunes par des chercheurs. L’Université de Chicago, notamment le département de sociologie et l’Institut d’éducation urbaine, a été étroitement impliquée dans les cueillettes de données, les études, les processus et les évaluations ayant servi de cadre au YOUmedia.

5) Les partenaires. Le YOUedia est le résultat d’une collaboration entre divers partenaires qui contribuent à offrir différentes opportunités et des ressources aux jeunes.

Patrick Lozeau a visité l’espace YOUmedia avec le regard avisé qu’on lui connaît au sein de la profession, et il a généreusement accepté de partager son point de vue en commentant le lieu :

Avant de répondre à tes questions, j’aimerais préciser que j’ai eu l’occasion de visiter le YOUMedia à deux reprises. Ma première visite remonte à septembre 2009. À ce moment, j’ai visité l’espace un samedi en fin d’après-midi quand l’endroit était plein d’adolescents. J’y suis retourné un matin de semaine pour prendre les photos sans les jeunes. Cette année, j’ai visité l’endroit un mercredi après-midi quand plusieurs jeunes s’y trouvaient.

Quels sont les aspects que tu as jugés les plus intéressants dans cet espace ?

Je suis quelqu’un de très visuel, je dois retourner à mes photos pour m’aider à répondre à tes questions. Cependant, l’élément qui m’a le plus marqué sans regarder mes photos, c’est l’esprit de l’endroit. YOUmedia se situe dans la bibliothèque centrale de Chicago, la Harold Washington Library, mais la minute que tu entres dans l’espace, tu n’as pas l’impression de rentrer dans une bibliothèque. Il règne plutôt un esprit de maison des jeunes. Les livres sont toujours présents, mais les bibliothèques disposées sur les murs changent la perception de l’endroit. Pour moi, c’est très positif si l’objectif est d’attirer une nouvelle clientèle qui aurait une image négative d’une bibliothèque.

Qu’est-ce que tu améliorerais dans le YOUmedia ?

Difficile d’émettre une critique sur un endroit qu’on connaît seulement comme «touriste». Pendant mes visites, je n’avais pas l’impression que le personnel s’impliquait dans les activités du YOUmedia. J’avais l’impression que les jeunes interagissaient plus souvent avec le gardien de sécurité qui est présent en permanence. Je sais qu’ils ont des activités, mais quand une personne entre dans l’espace, il est difficile de le repérer et c’est un élément qu’ils devraient améliorer.

Est-ce que tu penses que le modèle du YOUmedia est un modèle – en termes de concept, design, services, mentorat – dont on pourrait s’inspirer pour développer des espaces pour les ados ou les jeunes adultes à Montréal ?

Je pense que oui. Pour moi, YOUmedia représente l’évolution de la bibliothèque contemporaine : l’espace de ressources et de création sous toutes ces formes. Ça m’est aussi apparu comme un endroit de socialisation pour les jeunes. Une sorte de point de rencontre où on peut se donner rendez-vous pour passer du temps. Le local est grand avec peu ou pas d’ameublement fixe. Ceci permettrait de changer, déplacer, reconfigurer l’endroit à n’importe quel moment dans le futur. C’est un gros avantage. Le mobilier (surtout les divans) m’a semblé usé après quatre ans, mais l’équipement informatique et électronique semblaient toujours en place et fonctionnel.

Selon plusieurs designers aujourd’hui, les concepts des espaces pour les ados définissent les orientations des bibliothèques à venir pour tous les publics. Et, à l’instar de mon collègue Patrick Lozeau, je crois que le YOUmedia s’avère une des illustrations les plus intéressantes d’une intention aboutie visant à intégrer les nouveaux usages associés à la culture numérique et la participation culturelle dans l’espace physique de la bibliothèque. La YOUMedia représente aujourd’hui ui un projet structurant, une référence de base, un modèle à partir duquel on se réfère pour identifier des nouvelles pistes, que ce soit en termes de démarche ou de design social, dans le but d’aller encore plus loin.

Pour aller plus loin :

Cet article est déjà paru sur Bibliomancienne et sur Voir.

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
avr - 2012 11


Le titre du colloque est une question : Est-ce qu’une église peut devenir une bibliothèque du 21e siècle? et sa prémisse est la suivante:

Au Québec, une quinzaine de projets de transformation d’églises en bibliothèques ont vu le jour ou sont en émergence autant dans les milieux urbains que ruraux, démontrant qu’il peut s’agir d’occasions pour réutiliser les églises délaissées par la pratique du culte. La réutilisation de ces édifices en bibliothèques pose avec acuité la question de l’usage d’un patrimoine fondateur autant que celle de la conception des bibliothèques de demain.

À travers des questions de développement durable, cet événement vise à préciser comment un projet de bibliothèque en église est possible et…à faire le point sur les expériences vécues, mais aussi sur les tendances convergentes qui font apparaître des arrimages entre  un patrimoine bâti en quête d’usages et des bibliothèques en quête de nouveaux espaces.

L’événement se déroulera le 4 mai prochain à la Grande Bibliothèque et s’adresse volontairement à un public diversifié pour que les réponses soient plurielles : des chercheurs, des bibliothécaires, des défenseurs du patrimoine, des architectes, des élus municipaux, des gestionnaires du secteur culturel et religieux, etc. Cet événement peut être interprété comme une instance de design participatif où la parole, la participation des acteurs est prise en considération pour la réussite et l’innovation sociale dans les projets publics.

Au cours de cette journée, je présenterai une nouvelle conférence en compagnie de ma collègue, Touria Fadaili, de la Direction de la culture et du patrimoine, à la Ville de Montréal, et Mylène Gauthier, du Réseau des bibliothèques de la Ville de Québec.

Cette conférence proposera un tour d’horizon de certains des modèles, tantôt symboliques tantôt physiques, qui sont revendiqués aujourd’hui par les programmateurs de bibliothèques : Idea Store de Londres, SESC du Brésil, YouMedia de Chicago, Learning Center, Tiers lieu, Fab lab, etc
.

Nous allons dégager les conceptions et les thématiques que ces propositions possèdent en commun, notamment en ce qui concerne l’impact de la culture numérique et de la dématérialisation, et qui tendent à constituer une sorte de méta-modèle de la bibliothèque du 21ième siècle. Puis, à la lumière de cette synthèse, nous allons explorer les conditions actuelles de la programmation de ces équipements publics en essayant de soupeser l’intérêt et les limites d’une démarche qui consiste à faire émerger une bibliothèque dans un bâtiment recyclé comme une église.

C’est une invitation que nous lançons à tous.

Pour s’inscrire ou s’informer, c’est par ici. On peut aussi communiquer avec Denis Boucher au 514 931-4701, poste 224, ou par courriel à colloque@patrimoine-religieux.qc.ca.

| Bibliothèque centrale d’Amsterdam, photo par Marie D. Martel licence : cc-by-sa |

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
sept - 2011 07

ph_16

1. CNW. Concours d’architecture pour l’agrandissement et le réaménagement de la bibliothèque Saul-Bellow de Lachine-> La firme Chevalier Morales architectes a remporté le concours d’architecture pour la bibliothèque Saul-Bellow. Des informations sur le projet lauréat sont disponibles ici.

2. CNW. Construction de la Bibliothèque du Boisé : le coup d’envoi est donné ->« C’est toujours une joie pour moi de voir s’ériger une nouvelle bibliothèque. Porte d’accès au savoir et à la culture, la Bibliothèque du Boisé sera un véritable milieu de vie accueillant, chaleureux et ouvert sur le monde qui offrira à la population une vaste gamme de services culturels. Le bâtiment logera également la réserve muséale du Musée des maîtres et artisans du Québec, un équipement indispensable pour soutenir la conservation et le développement de cette institution d’envergure », a affirmé la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre à l’occasion de la première pelletée de terre. On peut voir le projet lauréat ici.

3. Fastcodesign. How Twitter And Facebook Helped Bing Thom Design A Public Library -> L’architecte Bing Thom, gagnant de la médaille d’or de l’IRAC Architecture Canada 2011 explique la manière dont il a eu recours aux médias sociaux pour recueillir les commentaires et les suggestions en vue de formuler les besoins du public pour la construction de la nouvelle bibliothèque de Surrey (Colombie Britannique). L’ouverture de celle-ci est prévue pour septembre 2011.

4. Maxitendance.com. Bibliothèque Kanazawa Umimirai : Architecture Futuriste -> »C’est le cas de la bibliothèque publique Kanazawa Umimirai située à Ishikawa et imaginée par le studio d’architectes Coelacanth K&H dont les murs ont comme particularité d’être couverts de 6 000 petites ouvertures circulaires, autant de hublots, de fenêtres vers l’extérieur. »

5. Helsinki Central Library. The library as an urban office -> D’ici 2017, on prévoit que 50% du travail de bureau sera effectué dans un « troisième lieu » de travail ( cafés, hotels, etc.). À Helsinki, certaines bibliothèques ont reconnu les besoins d’un « troisième lieu » de travail pour les citoyens-avec-des-portables en développant un concept et un aménagement appropriés.

6. Web Urbanist. Reading Revolution: 14 Marvelous Modern Libraries -> Voici un sélection des 14 bibliothèques les plus modernes à travers le monde. Elles sont audacieuses, ambitieuses, avec des volumes et des formes dramatiques, de la transparence et…des livres.

Recherche : Marie D. Martel et Touria Fadaili

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
août - 2011 22

DSCN0861

1. ALA Connect. Confronting the Future : Strategic Visions for the 21st-Century Public Library -> Les bibliothèques publiques seront confrontées à d’importants défis en lien avec la mutation numérique et affectant les ressources, les services, le personnel et les programmes. Ce texte propose des réponses possibles à travers une série de visions contrastées : bibliothèque physique et numérique, accent sur l’individu ou la communauté; service d’archives ou de diffusion, approche favorisant la création ou les collections.

2. Enssib. Constructions HQE : un nouveau modèle architectural pour les bibliothèques? -> Cet essai explore l’impact de l’appellation « HQE » (Haute Qualité Environnementale) sur l’architecture des bibliothèques françaises en termes de perception, de missions et de fonctionnement de la bibliothèque.

3. dezeen magazine. Foldaway Bookshop by Campaign -> À voir: une librairie de carton mise en place dans le cadre d’un Festival d’architecture à Londres cet été. Des recommandations de lecture étaient déployées à travers les rayonnages.

4. Denmark sets an example: Urban Mediaspace Aarhus -> La deuxième plus grande ville du Danemark se prépare à construire un bâtiment stylée et ultramoderne qui abritera la bibliothèque centrale (17 500 m2). Cet espace médias est destiné à être le centre du savoir et de la culture de la ville. On prévoit une variété de zones: des salles de projets et d’activités, de travail en équipe, d’étude, de formation, des technologies récentes, un café, un salle de séjour public, un hall, des espaces ouverts et informels où chacun pourra y venir chercher de l’information, de l’inspiration et des ressources pour se développer. De vastes escaliers pourront aussi être utilisés comme auditorium pour le tenue de pièces de théâtre, des lectures publiques, des performances.

5. LeMoniteur.fr. Promenade virtuelle dans la future bibliothèque multimédia à vocation régionale (BMVR) à Caen, par Office for Metropolitan Architecture (OMA) -> Cette vidéo présente le projet de la future bibliothèque multimédia de Caen (France) dont OMA sera le maître d’œuvre.

6. Benziga. Top Ten Green Building Trends for 2011 -> L’organisme de certification Earth Advantage Institute présente la sélection annuelle des 10 principales tendances en construction verte à surveiller au cours des 12 prochains mois.

7. Best Colleges Online.The 25 Most Modern Libraries in the World -> Chacune de ces 25 bibliothèques à l’avant-garde, selon Best College Online, offre des pistes pour les bibliothèques qui veulent s’engager dans le futur. Cette sélection a été établie sur la base des trois critères suivants: architecture, technologie/innovation et collections numériques.

8. Boîtes à idées? Bibliolabs? Biblioboutiks? Comment traduire les Ideas Store? -> Ce billet propose un diaporama présentant l’Idea store de Whitechapel à Londres ainsi qu’une réflexion sur cette approche comme modèle de bibliothèque pour le 21e siècle.

9. Café du Web – Lecture. Hjørring : la bibliothèque organique -> Cet article présente la bibliothèque de Hjørring au Danemark d’une superficie de 5 000 m2 et inaugurée en 2008 au coût de 1,8 millions d’euros (2 563 380 $). Dans ce lieu, on a visé à « créer toute à la fois un lieu de vie et de rencontre mais aussi un espace de travail et de méditation ». Le design ambitieux, et surtout ludique, du mobilier et des rayonnages vaut le détour.

Recherche : Marie D. Martel et Touria Fadaili

| La photo Idea store Whitechapel provient de la galerie de Bibliomancienne cc-by-sa source : Flickr |

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
août - 2011 19

5715585792_1ca4708931_z
L’été autour de Publie.net tire à sa fin. Lundi prochain, le 22 août, nous clôturerons en beauté cette fête du livre numérique par une séance de clavardage avec l’auteur François Bon à 12h.

Nous avons été ravis par la réponse favorable du public à l’égard de ces oeuvres littéraires numériques disponibles en lecture continue. Saviez-vous que 38 365 pages ont été lues en ligne au cours des deux derniers mois? Une belle surprise pour les bibliothécaires qui se sont engagés dans ce projet de médiation, bien plus par conviction et par passion que sur les heures de travail et sur la promesse de statistiques éclatantes…Même le catalogue s’est mis de la partie: tous les titres impliqués dans les activités ont été traités de manière à être accessibles.

Ce résultat suggère néanmoins que les efforts consentis en matière de médiation numérique et de mise en valeur de ressources en ligne peuvent faire une différence. C’est aussi très réjouissant de constater que l’on peut explorer des mondes qui ne sont pas ceux de la littérature mainstream et que l’on peut contribuer à la bibliodiversité.

Les animations qui ont été réalisées dans le but d’accompagner chacune des oeuvres sélectionnées dans le cadre du parcours de lecture proposé ne manquaient pas de bonne humeur et de folie. Avec La science des lichens de Mahigan Lepage, nous avons lancé un Tumblr d’occasion. Pour Cartons de Christine Jeanney, la première semaine de juillet, nous avons déménagé des textes sur le thème du déménagement et réuni des auteurs en co-location dans une auberge espagnole sur Scoop.it. Le scarabée d’or d’Edgar Allen Poe, qui est une oeuvre de cryptologie avec une énigme à décoder, a été le prétexte pour proposer des codes QR (et incidemment, le prétexte pour faire en sorte que la médiation des oeuvres circule entre les territoires physiques et numériques des bibliothèques). L’auteur G@rp de Locked in Syndrom – où il est question de jeux vidéos- a ensuite accepté de se prêter au jeu de l’entrevue avec notre bibliothécaire spécialiste des jeux. C’était une façon de renouer avec la rencontre d’auteur classique mais version en ligne. Quand le roman noir de Didier Daeninckx, À louer sans commission, est arrivé, nous avons été rencontrer le Directeur de la police du SPVM pour lui demander de partager avec nous ses coups de coeur policier, ne manquez pas de voir les vidéorecommandations! Les Notules dominicales de culture domestique par Philippe Didion ont été introduites et portées dans un écrin par un lecteur d’exception: Benoît Melançon de L’oreille tendue a accepté de nous amener avec lui À la découverte de la Notulie. Nous sommes quelques uns à ne pas en être encore revenu. Avec Les Je-sais-pas de Sarah-Maude Beauchesne qui est une création qui s’écoute autant qu’elle se lit, nous avons augmenté l’oeuvre d’une playlist qui présente des pièces de musique qui sont mises en scène dans le texte…

Et maintenant, c’est la semaine du chef d’orchestre de Publie.net et l’auteur de l’essai Après le livre: François Bon que nous recevons avec un très très grand plaisir. Je vous invite à consulter la mise en réseau de Après le livre, préparée par Patrick Lozeau. Soulignons que Après le livre paraîtra aux éditions du Seuil en septembre 2011 – avec une peau en papier.

Vous avez tout le weekend pour lire cette oeuvre, si ce n’est déjà fait, et, que vous l’ayiez lue en tout ou en partie, ou pas du tout – vous en aurez le goût ensuite-, nous vous invitons à discuter de cette lecture et de la question : qu’est-ce que l’écriture numérique change au destin du livre et aux enjeux de la littérature?, lundi prochain en clavardant avec François Bon. Aiguisez vos claviers!

| La photo représentant François Bon provient de la galerie de la Bibliothèque universitaire d’Angers sa-by-cc source : Flickr |

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :