jan 05

Pour faire suite à la parution de l’article du « Library Journal » sur les « Gateway Boardgames », je crois qu’il s’agit d’un temps opportun pour écrire sur les jeux tremplins (traduction libre de l’expression « Gateway Games ») en bibliothèques.

Les jeux tremplins sont des jeux de société qui servent à la fois d’initiation aux jeux de société en étant très accessible, c’est-à-dire rapide à jouer et avec des règles simples, tout en offrant un défi intéressant grâce à leur grande rejouabilité.

La majorité des jeux tremplins actuels sont fondés sur les grands principes des jeux allemands, apparus durant les années 1980 et 1990. Ces derniers sont aussi appelés « eurogames » ou « designer games » en raison de l’accent qui est mis sur le nom du concepteur sur la boîte de jeu. Voici quelques grands concepts de base de ce type de jeux :

  • Les joueurs n’interagissent que de manière indirecte. Dans nombres de ces jeux, la stratégie principale du jeu est de restreindre les actions des autres joueurs sans les cibler directement.
  • Les jeux allemands priorisent la stratégie sur le hasard ainsi que les thématiques économiques sur les thématiques militaires.
  • Les règles de ces jeux sont assez simples et le temps de jeu reste assez court (entre quarante-cinq minutes et une heure et demie).
  • Ils visent une clientèle de jeunes adultes, mais peuvent être joués à tous les âges (sauf les jeunes enfants).
  • La partie se termine en même temps pour tous les joueurs (contrairement aux classiques comme Monopoly et Risk).

Selon les spécialistes (dont Scott Nicholson), trois jeux reviennent fréquemment quand vient le temps de parler des jeux tremplins (placés ici en ordre de préférence personnelle):

Photo d'adultes jouant à Les aventuriers du rail

  1. Les Aventuriers du rail: Dans ce jeu de train, les joueurs doivent relier des villes pour réussir des missions secrètes. Mais attention, le nombre de routes est limité et tous les joueurs tentent de se les accaparer.
  2. Carcassonne: Dans ce jeu, les joueurs construisent le paysage de la cité de Carcassonne au fur et à mesure de la partie. En prenant contrôle des nouveaux territoires, les joueurs doivent s’assurer d’étendre stratégiquement les contours de la cité.
  3. Les Colons de Catane: Dans ce jeu à saveur économique, les joueurs accumulent des ressources à proximité de leurs cités. En échangeant leurs ressources avec les autres joueurs, les joueurs comprennent le concept de la loi de l’offre et de la demande.

Le dernier de ces jeux, les Colons de Catane, commence à montrer des signes de l’âge (il date de 1995) et semble être appelé à perdre sa place dans ce triumvirat de jeux tremplins. Deux jeux sont de plus en plus susceptibles d’en devenir les prochains représentants :

  • Blokus: Sans être aussi représentatif des jeux allemands que les trois premiers, Blokus offre une belle entrée dans le monde des jeux de société en raison de son extrême simplicité. Les joueurs doivent placer leurs pièces sur la plus grande partie du territoire avant les autres joueurs.
  • Dominion: Jeu le plus récent de la liste, Dominion jouit déjà d’une grande popularité dans les cercles de jeux. L’objectif, un peu abstrait, est de construire une bibliothèque de cartes représentant les parties d’un royaume. Appelant à des notions de statistiques, les joueurs doivent augmenter correctement leurs ratios de trésor, de territoire et de bâtiments.

Tous ces jeux se proposent assez bien aux bibliothèques. Le seul problème reste le nombre de composantes matérielles (les fameuses pièces), mais il s’agit d’un problème intrinsèque à toute offre de jeux de société en bibliothèque.

Selon moi, toutes les bibliothèques offrant des jeux de société devraient avoir un exemplaire de ces jeux ainsi qu’une personne ayant les connaissances de base de leurs règles.

Au plaisir de se revoir autour d’un jeu tremplin avec une bonne bouteille (si c’est en bibliothèque, oubliez la bouteille).

Thierry Robert


Partager cet article sur Partager sur Facebook Partager sur Twitter Delicious
Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :


5 commentaires pour “Des jeux tremplins”

  1. Nicolas Hébert a dit :

    Super! Je suis heureux de tous les connaître. Il faudrait toutefois que j’essaye Les Colons de Catane un de ces jours…

    Pour une version un peu plus complexe des Aventuriers du rail mais du même principe, essayer L’Aventure postale, où vous devez construire un réseau postale plus rapidement que les autres joueurs.

  2. Tweets that mention Des jeux tremplins -- Topsy.com a dit :

    [...] This post was mentioned on Twitter by marie d. martel, Nicolas Hébert. Nicolas Hébert said: RT @bibliomontreal Qu'est-ce qu'un jeu tremplin (Gateway Games)? Pour le savoir, consultez notre article sur l'espace B http://bit.ly/iipPUr [...]

  3. Thierry Robert a dit :

    J’approuve l’aventure postale! C’est un excellent jeu pour ceux qui veulent aller un petit peu plus loin que les Aventuriers du Rail.

    Même que, l’inclusion de l’aventure postale comme jeux tremplin pourrait être sujet à débat. Son plus grand défaut est d’être trop similaire aux Aventuriers du Rail.

  4. Jeux de société - Les jeux tremplins ou Gateway Games | Ludicité a dit :

    [...] Copie de mon billet sur l’espace B. [...]

  5. Jeu, bibliothèque et jour de pluie « Bibliomancienne a dit :

    [...] cervelle pour les règlements même si on considère, suivant notre expert, que ce jeu fait partie des jeux tremplins décrits, par lui, ici : Les jeux tremplins sont des jeux de société qui servent à la fois d’initiation aux jeux de [...]