fév 10

Image du jeu Small Worlds

Une ludographie Web, est-ce que vous connaissez?

Mais, je vous en conjure, ne commencez pas à douter de vos connaissances générales, il s’agit d’un terme encore très peu utilisé pour promouvoir les services ludiques en bibliothèque. Son utilité : offrir un ensemble de ressources ludiques disponible sur le Web et qui sont appropriées aux besoins spécifiques d’une clientèle.

En fait, de plus en plus de bibliothèques se questionnent sur la possibilité d’ajouter des produits ludiques à leur offre de service. Malgré qu’il s’agisse d’une initiative des plus louables, les bibliothécaires pourraient d’ores et déjà exploiter les ressources actuelles de leurs environnement en offrant un premier point de service ludique : les jeux disponibles gratuitement sur le Web.

En ce sens, les bibliothèques du réseau de la Ville de Montréal possèdent un avantage technique non négligeable : tous leurs ordinateurs sont équipés de l’application Flash qui permet de jouer à une grande gamme de jeux en ligne.

Par contre, l’offre des jeux sur Internet, bien qu’abondante, est souvent enveloppée dans des sites abondamment publicisés, promouvant souvent des valeurs douteuses et d’une jouabilité fréquemment médiocre. L’ajout d’une politique permet de faire épargner du temps à ceux et celles qui voudraient s’intéresser à découvrir la culture du jeu tout en promouvant certains types de jeux moins connus du grand public. Elle permet aussi de redorer l’image de la bibliothèque auprès des clientèles qui apprécie les jeux.

Pour réussir à faire correspondre les objectifs d’une ludographie avec un public cible (jeune, adolescent, adulte, aîné), il faut s’assurer d’avoir une politique de sélection rigoureuse et de choisir correctement ses ressources. Par exemple, la ludographie pourrait offrir des jeux sérieux « serious game » pour les adultes désirant vivre une expérience plus mature et intellectuelle, des jeux éducatifs pour les enfants, des jeux d’aventure et d’action pour les adolescents, des jeux de puzzle et de développement cognitif pour les aînés.

Une ludographie peut être composée à partir de listes de meilleurs jeux trouvées sur le Web ainsi que de jeux ayant été primés par les critiques (à consulter : jayisgames.com). Il peut être intéressant que la liste de jeux retenus mette de l’avant des créations locales comme les jeux proposés par le musée McCord.

Quelques bibliothèques ont déjà une telle politique. Nous les invitons à partager les ressources qu’elles ont découvertes afin d’aider à la création d’une ludographie pour les différentes clientèles.

Voici quelques ressources en ligne pour voir l’étendue des jeux offerts :

Dans la prochaine chronique sur le sujet, nous discuterons des difficultés d’une telle politique de sélection en proposant une grille d’analyse. Nous expliquerons aussi quelques problèmes au niveau des mises à jour, des aspects techniques et de la traduction.

Thierry Robert


Partager cet article sur Partager sur Facebook Partager sur Twitter Delicious
Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :


Les commentaires sont fermés pour cet article.