avr 27

Le Monde diplomatique propose, dans sa livraison d’avril, une réflexion sur la manifestation la plus visible du Web 2.0, défini comme «l’ouverture de la production indépendante en ligne aux non-hackers». Les wikis étant des «systèmes de gestion de contenus rendant les pages Web librement modifiables par tous les visiteurs qui y sont autorisés», une interrogation sur leur crédibilité demeure des plus pertinentes.

Comme d’habitude, le mensuel appâte le lecteur en publiant le début de l’article sur son site. Sa version intégrale se trouve maintenant sur le bureau de Marie.


Partager cet article sur Partager sur Facebook Partager sur Twitter Delicious
Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :


Les commentaires sont fermés pour cet article.