fév - 2011 11

Photo de la couverture d'un livre de la collection des Bibliothèques publiques de Montréal

1. Bibliobabil. Traces de livre -> Un Livre prétexte marqué de traces sur un contenant – objet livre –   témoin de la petite histoire des Bibliothèques publiques de Montréal, de la ville de Montréal et de la province de Québec.

2. BBC News. Library users ‘become better readers’ -> Les enfants qui fréquentent leurs bibliothèques publiques locales ont deux fois plus de chance d’être de bons lecteurs. En anglais.

3. Netpublic,fr. Enquête sur l’offre multimédia en bibliothèque jeunesse en France 2010 -> La petite Bibliothèque Ronde publie un dossier d’analyse sur l’offre multimédia qui concerne l’offre d’accès, l’organisation des espaces et les contenus.

Poursuivre la lecture »

fév - 2011 09

Photo de l'intérieur de la bibliothèque Rina-Lasnier

Le salon de lecture pour les périodiques et les BDs est déployé dans le jubé et l’ascenseur est dans le clocher : la bibliothèque Rina-Lasnier, située à Joliette, a été rénovée dans une église convertie. Ce projet de 2 500 m.c., réalisé par les architectes Rivest-Jodoin et associés, a été inauguré en 2007 au coût de 5 millions et demi de dollars.

Datant de 1953, l’église qui l’abrite a été construite dans le style Dom Bellot du nom de l’architecte, un bénédictin, qui a inspiré cette approche de l’architecture. Un certain regain du religieux au début du siècle s’est accompagné d’un renouveau de l’expression architecturale réinterprétant le style gothique en l’épurant et en lui donnant une facture géométrique dont l’arche polygonal, qui caractérise la façade, est un exemple.

Poursuivre la lecture »

fév - 2011 04

Photo de l'extérieur de la Alexandria Librarie

1.IFLA. Statement from Ismail Serageldin, Director of the Library of Alexandria, Egypt -> Le Directeur de la bibliothèque d’Alexandrie affirme que les jeunes manifestants, qui expriment une révolte légitime, respectent les institutions publiques et notamment la bibliothèque. Selon une collègue qui y travaille, la BA est fermée depuis samedi dernier.

2.BAnQ. Un autre prix d’architecture pour la Grande Bibliothèque -> Les firmes d’architectes Patkau, Croft Pelletier et Menkès Shooner Dagenais architectes associés ont reçu la médaille du Gouverneur général en architecture.

3. Face écran. Grand corps malade -> Ce billet de Daniel Bourrion est appelé à devenir un morceau d’anthologie avec, jusqu’à présent, ses 147 commentaires. C’est le grand corps malade des bibliothèques autour duquel la communauté se rassemble pour tenter de poser un diagnostic. Quel est le vôtre?

Poursuivre la lecture »

fév - 2011 02

Reconnues dans l’industrie du cinéma et des jeux vidéo depuis des lustres, les bandes-annonces deviennent de plus en plus populaires pour appuyer le lancement d’un livre. En fait, le « hype » créé par la bande-annonce est un important facteur de vente, surtout pour les deux industries qui font une partie importante de leurs ventes dans les premières semaines. Autrement dit, bien avant le succès du bouche-à-oreille ou le succès critique, c’est souvent le « hype » qui galvanise une bonne portion des ventes des industries des jeux vidéo et du cinéma.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
fév - 2011 01

Ce billet est aussi disponible sur le blogue Ludicité.

De plus en plus de bibliothèques se questionnent à savoir si elles devraient intégrer des programmes de jeux vidéo. Pour les aider à répondre à cette question, nous nous sommes prêtés à l’exercice d’identifier cinq raisons pour et cinq raisons contre cet investissement.

5 pour et 5 contre

Le combat commence!

Pour

1) Les jeux vidéo sont populaires

Que les jeux vidéo soient extrêmement populaires, et même davantage que le cinéma, c’est un fait bien connu. Mais, est-ce que cette popularité se transpose dans les bibliothèques qui ont décidé d’investir dans ces collections?

  • À Montréal-Nord, près de 60% des adolescents de l’arrondissement sont abonnés à une ou l’autre des quatre bibliothèques. Durant les soirées de jeux vidéo, les jeunes font la file à l’extérieur pour attendre l’ouverture dela bibliothèque de la Maison culturelle et communautaire.
  • À Québec, les quelque 800 jeux vidéo de la collection réseau se font emprunter environ 2,100 fois par mois.
  • À la bibliothèque Émile-Nelligan (Laval), l’achat de jeux vidéo à la Parenthèse (un espace pour les adolescents de 12 à 17 ans ayant plusieurs consoles et ordinateurs pour les jeux) a fait exploser le nombre d’inscriptions de 50 à 1372 en 3 ans.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
jan - 2011 27

Les 20 et 21 janvier 2011, le Sommet de la lecture TD se tenait à la Grande Bibliothèque à Montréal. Présenté comme un libre rassemblement de la société civile, cet événement s’inscrivait dans le cadre du développement d’une stratégie de lecture à travers l’ensemble du Canada.  Après Toronto il y a 14 mois, hôte d’un premier Sommet, c’était au tour de Montréal d’accueillir d’illustres conférenciers et un public galvanisé autour de la nécessaire promotion de la lecture dans notre société. Suivra l’an prochain un troisième et dernier Sommet, à Vancouver, tourné cette fois sur un plan d’action national.

La lecture…Vaste sujet! Je ne l’ai jamais vu autant regardé, abordé, pris d’un angle puis d’un autre, retourné, tourbillonné…Difficile d’en saisir l’essence, peut-être parce que lire fait partie de quelque chose que j’ai intégré au quotidien, et qui me permet, en bonne partie, de penser et de faire. Il est certainement sain d’y prêter attention l’espace d’une journée, histoire de réfléchir un peu à son propre rapport à l’écrit, sans chercher à se soigner pour autant…Mais reste que ce Sommet m’attirait, car le sujet – ou plutôt tout ce qu’il couvre et recouvre du monde – est fascinant…

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
jan - 2011 26

Photo de l'accueil de la DOK à Delft

1. Cyberpresse.ca. Bientôt, dans une bibliothèque près de chez vous: le livre chronodégradable -> Quatre ou cinq bibliothèques, dont les Bibliothèques publiques de Montréal, testeront le système en collaboration  les librairies agréées et l’entrepôt du livre électronique De Marque.

2. Guardian.ca.uk. Mordecai Richler’s Montreal -> Un journaliste du Guardian entreprend un parcours nostalgique dans le Montréal de l’écrivain 10 ans après sa mort.

3. The Globe and Mail. Canadians buy and borrow more than 2.7-million books in one week -> Dans le cadre de la Campagne sur la lecture, un décompte national a permis d’arriver au résultat de 2.7 millions de livres achetés ou empruntés en une semaine.

Poursuivre la lecture »

jan - 2011 22

Une constante, un peu partout en Occident, on constate une diminution assez marquée du prêt dans les bibliothèques publiques. Les Bibliothèques publiques de Montréal semblent résister à cette vague de fond. Le prêt de documents n’a de cesse d’augmenter depuis les 4 dernières années : variation de 20,9 % entre 2006 et 2009.

Cette augmentation est principalement attribuable aux différentes mesures que nous avons prises dans le cadre de notre plan de consolidation du réseau : bonification importante des heures d’ouverture, personnel supplémentaire pour la médiation, instauration de la réservation en ligne avec livraison des documents dans la bibliothèque de son choix, augmentation des activités d’animation et de médiation en bibliothèque et sur le Web, offre numérique variée, utilisation des médias sociaux pour la promotion de nos services, etc.

Nous sommes toutefois convaincus que nous pouvons offrir un meilleur service à la population en harmonisant l’ensemble de nos politiques d’emprunt de document. Nous recevons de plus en plus de doléances des citoyens qui ne comprennent pas pourquoi on peut réserver un film ou un manga dans une bibliothèque alors que c’est impossible dans une autre. Pourquoi la durée de prêt d’un DVD varie d’une bibliothèque à l’autre? Pis encore, pourquoi la réservation d’un document est-elle officiellement permise dans une bibliothèque et dans les faits, pas honorée?

Souci de mieux servir sa clientèle locale? Au contraire, nous pensons que les usagers de proximité seront mieux servis en pouvant se prévaloir de l’ensemble de l’offre documentaire présente dans les 43 bibliothèques du réseau montréalais.

Cette problématique avait été largement commentée dans un billet produit par Nicole St-Vincent le 3 avril 2009 :  Retomber sur terre.  Nous relançons le débat.  Réflexion et action.

Nos politiques de prêt : un véritable embrouillamini!

La durée de prêt des monographies imprimées est uniforme dans l’ensemble du réseau : 21 jours. Elle varie toutefois pour les documents suivants :

  • Disques compacts, DVD et vidéo-cassettes : de 7 à 21 jours selon les bibliothèques.
  • Cours de langue : de 7 à 42 jours selon les bibliothèques

En matière de renouvellement de prêts, les disparités sont aussi fort marquées :

  • Monographies imprimées : de 1 à 15 renouvellements permis selon les bibliothèques;
  • Pour tous les autres types de documents : entre 0 et 15 renouvellements permis selon les bibliothèques.

On comprendra qu’un usager fréquentant plus d’une bibliothèque finit par y perdre son latin et encore plus s’il utilise le service de réservation en ligne avec livraison dans sa bibliothèque d’appartenance.

La table de concertation des bibliothèques a donc décidé d’harmoniser ses paramètres de prêt à l’ensemble des bibliothèques du réseau. Cette mesure devrait être effective au début du mois de mars 2011.

Les règles de prêt retenues sont les suivantes :

Durée de prêt :

  • Monographies imprimées : 21 jours
  • Disques compacts, cassettes, coffret de DVD et cours de langue : 21 jours
  • DVD unique et vidéo-cassettes : 7 jours

Renouvellement :

  • Tous les documents (y compris les nouveautés) pourront être renouvelés 3 fois.

Réservations des documents : recommandation à venir

Le comité d’harmonisation des systèmes analysera prochainement la problématique de la réservation des documents. Elle soumettra une recommandation à la table de concertation des Bibliothèques publiques de Montréal qui se tiendra en février

Si l’on se fie aux nombreux commentaires reçus des citoyens, notre service de réservations est très appréciée.

Le nombre de réservations réseau permises a été fixé à 40 et semble faire le bonheur des citoyens.

Toutefois, les réservations sur les DVD et les disques compacts sont refusées dans les bibliothèques de 5 arrondissements, alors que les citoyens de ces mêmes arrondissements peuvent réserver ces documents dans les bibliothèques des autres arrondissements.  Problème d’équité?

Quelques bibliothèques ont également soustrait à l’offre de réservation des collections telles les mangas, les cours de langue, les livres parlants et les CD-ROM.

Cette situation pose de nombreux problèmes. Pour donner un exemple, un usager qui réserve un film sur DVD et qui consulte le catalogue Nelligan a donc la désagréable surprise de voir des exemplaires disponibles alors qu’il attend sa réservation depuis plusieurs jours, voire plusieurs semaines pour les titres très en demande.

Cohérence?

Bon service?

Équité?

La recommandation de la division de la planification et du développement du réseau :

Tous les documents sont éligibles à la réservation par tous les  abonnés  montréalais, peu importe leur lieu de résidence (arrondissement).

Qu’en pensez-vous?

Donnez votre avis au comité d’harmonisation des systèmes!

Luc Jodoin et Miguelle Dubé

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
jan - 2011 19

238466023_8b7043defc_m

Wikipédia célébrait ses 10 ans, le 15 janvier dernier. Pour cette occasion, j’ai créé la page Bibliothèques publiques de Montréal. Je vous invite à l’enrichir.

Voici une revue Web de l’événement :

1. Owni Digital Jouralism. Wikipédia a 10 ans -> Un article étoffé qui fait un retour sur l’histoire et l’impact de cette encyclopédie collaborative.

2. Le Devoir.com. Médias – Wikipoche -> Dans cet article, Stéphane Baillargeon dénonce la médiocrité de certaines entrées en français dans Wikipédia. Il donne l’exemple de la page consacrée à Michel Tremblay : «Né à Montréal en 1942, Michel Tremblay passe une partie de son enfance dans un appartement commun. Il vit dans ce logement de la rue Fabre, où s’entassent trois familles de douze personnes.»

3. Zéro Seconde. Wikipédia a 10 ans -> Martin Lessard commente l’article de Stéphane Baillargeon en appuyant son idée de grande « corvée de nettoyage » dans la portion francophone de Wikipédia.

4. Pew Internet. Wikipedia, Past and Present. Le pourcentage de tous les adultes américains qui utilisent Wikipédia pour trouver de l’information a augmenté de 25% entre 2007 et 2010. On parle maintenant de 53% des adultes utilisateurs d’Internet.

5. Framablog. Les 10 ans de Wikipédia : une occasion médiatique manquée pour le logiciel libre ? -> L’examen de la revue de presse francophone associée à cet anniversaire suggère que l’enjeu du logiciel libre y a été totalement occulté.

6. Framablog. L’accueil, le Sud et la défense d’Internet : des défis majeurs à venir pour Wikipédia -> Une entrevue au sujet de l’avenir de l’encyclopédie avec  Sue Gardner qui est à la tête de la Wikimedia Foundation.

7. Aljazeera. Look it up Wikipedia turns 10 -> Excellent article qui aborde la question : devrions-nous avoir confiance dans le contenu de ce site alimenté par les utilisateurs?

8. TÉLUQ. L’évaluation de de la crédibilité des documents en ligne -> Si cette question vous préoccupe, cette ressource accorde un traitement particulier  au cas de Wikipédia.

9. Resourceshelf. A Video Message From Jimmy Wales (& Other Resources) as Wikipedia Celebrates 10th Anniversary -> Le message du fondateur Jimmy Wales (vidéo) et d’autres liens qui mènent à la couverture de l’événement dans les grands journaux comme le Time, la BBC News, le SF Chronicle et The Telegraph.

| L’image provient de la galerie de Octavio Rojas sous licence Creative Commons sur Flickr |

Marie D. Martel

jan - 2011 14
  • La prochaine table de bibliothécaires se déroulera le 2 février. N’oubliez pas de vous inscrire.
  • Cette semaine, le nouveau système de réservation des postes Internet a été installé dans 3 bibliothèques : Frontenac (le 10), Père-Ambroise (le 11) et Plateau-Mont-Royal (le 13). Les abonnés pourront donc effectuer des réservations sur place et à distance dans 13 bibliothèques du réseau! Merci aux équipes des bibliothèques ayant jusqu’ici collaboré à la mise en place du service, à l’équipe informatique, ainsi qu’aux 2 bibliothécaires chargés de la formation, Gracia Pagola et Jean-François Pépin.
  • [Statistiques] Le robot d’appel a effectué 311 000 appels en 2010 pour informer les usagers au sujet de leurs réservations.
  • Les bibliothèques en chiffres : 43 bibliothèques pour 1,6 millions d’habitants et des collections totalisant 3, 9 millions de documents (tiré du Profil des bibliothèques publiques de la Ville de Montréal).

Marie D. Martel

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :