juil - 2011 27

Comme nous le remarquons avec la chaleur accablante de la dernière semaine, l’été s’est bien installé dans nos bibliothèques! L’air climatisé fonctionne à plein régime et nos usagers s’en réjouissent!

Alors, quoi de mieux que de proposer des jeux rafraîchissants à vos usagers pour leur faire plaisir?

(… d’accord, d’accord, c’est certainement le pire essai de marketing pour ces billets de jeux en ligne, mais bon, nous ne pouvons pas toujours être inspiré…)

Je continue donc en vous proposant 4 nouveaux jeux pour l’été!

À vos claviers!

Les jeux du mois – Été 2011
Le jeu du mois :
La course des rapides

Lacourse

Un jeu conçu pour faire la promotion du club de lecture d’été TD. Dans ce jeu, il faut répondre au plus de questions sur la thématique de l’eau en 3 minutes. Ouvrez le son, la musique du jeu est contagieuse :)
Divertissement
Learn to Fly 2: The Emperor Strikes Back
(anglais)

LearntoFly

Un jeu drôle, rafraîchissant et rigolo! Vous êtes un pingouin qui doit apprendre à voler et détruire 5 cibles.

Un must pour l’été.

Jeu sérieux
Jobs à tous les étages

Consoles

Les jeunes de votre bibliothèque s’intéressent aux jeux vidéo?

Peut-être songent-ils même à y faire carrière?

Montrez-leur ce jeu sérieux qui explique les différents facettes reliées à ce domaine.

Pour gamers
Villainous
(anglais)

Villainous

Un anti Tower Defense? Villainous vous place dans la peau du méchant lançant des hordes de monstres comme les pauvres villageois du royaume.

Concoctez des hordes de monstres, apprenez des sortilèges et construisez votre château pour gagner de plus en plus de point d’infamie!

N’oubliez pas de me dire ce que vous en pensez :)

Thierry

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
juil - 2011 18

Ils sont nés au Japon où ils envahissent les affiches et tous les types de publicités virtuelles et imprimées, les couvertures de livres et de magazines, les boîtes de céréales, etc. Ils s’insinuent rapidement dans la culture occidentale, dans de nombreux pays d’Europe et aux États-Unis, et on les retrouve depuis quelques mois dans les stratégies promotionnelles mises de l’avant dans les grands centres urbains québécois. Les codes QR, pour «Quick Response», ont la cote, et leur succès est probablement dû au fait qu’ils permettent l’établissement d’un lien presqu’instantané entre les univers physique et numérique, du moins pour les utilisateurs d’appareils mobiles munis d’une caméra et d’un accès Internet.

Afin d’illustrer la popularité des codes QR en Asie et l’impact éventuel de cette technologie sur nos vies, nous vous proposons la vidéo suivante, qui a circulé et joui d’une grande popularité dans les médias sociaux au cours des dernières semaines :

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
juil - 2011 13

Cela fait maintenant 2 mois que notre site jeunesse Bibliojeunes a fait son apparition sur le web.

Après cette période d’initiation et de découverte de la ressource, il est maintenant grand temps de commencer sa deuxième étape : sa médiation. Nous devons faire connaître cette ressource, présenter le site aux organismes intéressés, et lui trouver son public.

Plusieurs d’entre vous sont présentement en train de mettre en place le retour à l’année scolaire ainsi que de préparer plusieurs rencontres avec des intervenants du milieu scolaire…

… une autre belle occasion pour glisser un mot sur Bibliojeunes!

Pour mieux la faire connaître, je vous offre donc un Top 10 (tout à fait personnel) des sections de Bibliojeunes à montrer lors d’une démonstration de la ressource:

10. Les outils de médiation – Bande-annonce et Le trésor de SOS Devoirs

BAnnonce

Vous voulez impressionner votre public? Montrez-leur la bande-annonce ou le jeu de médiation « Le trésor de SOS Devoirs ». Le premier permet de capter rapidement l’attention des jeunes et des moins jeunes sur le potentiel de SOS Devoirs. Le deuxième peut être utilisé pour donner des idées d’activités en lien avec le site web.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
juil - 2011 09

shapeimage_1

Grand plaisir de publier un texte original de Claude Champagne,  écrivain jeunesse et ami des bibliothèques.  Il a accepté de se joindre à nous sur le thème du déménagement et des Cartons, comme dans cartons de déménagement.

Frigo, limbo, cha-cha. Souvenir d’enfance : une boîte chasse l’autre.

_________________________________

Petit texte sans prétention pour les bibliothèques de Montréal sur le thème de cartons, comme dans cartons de déménagement.

Cartons

Début des années 70, ma mère, reine du foyer, une espèce aujourd’hui en voie de disparition, réclamait un nouveau couple. C’était sans doute sa façon à elle d’être dans l’air du temps. Mais chez nous, on ne brisait pas un ménage. On achetait des électroménagers.

Le vert caca d’oie n’était plus à la mode. Le jaune cirrhose cadrait mieux dans le nouveau décor de la cuisine. La tapisserie avait été changée. Il y avait maintenant des fleurs brunes et oranges pour égayer nos repas.

Ce jour-là, nous attendions le nouveau réfrigérateur. Je regrettais déjà l’ancien devant lequel j’avais appris à danser le cha-cha-cha. Ma mère avait suivi des cours de danse sociale. Mon père, comme les vrais durs, ne dansait pas. J’étais donc le partenaire avec qui elle se pratiquait. Je crois même que j’étais doué. Ma mère tenait le manche à balai tandis que je battais des records de souplesse au limbo.

Quand les livreurs sont partis, tout ce qui restait c’était une énorme boîte de carton. J’ai supplié pour qu’on ne la jette pas. Avec des ciseaux et des crayons-feutres, la boîte est devenue une fusée spatiale, en plein milieu de la cuisine. Elle est demeurée là durant des jours, jusqu’à ce que les extraterrestres exigent son départ à leur gouvernement. Mon frère et ma sœur, respectivement âgés de neuf et dix ans de plus que moi, étaient des étrangers de l’enfance. Faisant fi de ma présence dans mon vaisseau, j’ai assisté aux pourparlers. Il fut rapidement déclaré que l’engin devait déménager dans le sous-sol de la planète : le garage.

Ce soir-là, j’ai amené mon oreiller et une couverture, en plus d’une boite de biscuits, décidé à dormir, voire à vivre dorénavant dans ma fusée. Je n’étais pas n’importe quel explorateur stellaire. J’avais des pouvoirs. C’est ainsi que pour braver la nuit noire, j’ai fait briller de tous ses feux l’astre aux filaments de tungstène suspendu au plafond.

J’étais bien dans ma boîte. L’univers me paraissait moins grand. Je me sentais à l’abri. Jusqu’à ce que je songe que des rats mutants pouvaient sortir du puisard protégé par un simple couvercle en métal. Il n’y a pas de honte à reconnaître ses limites. Enfin, tant qu’on n’en parle à personne. Je suis retourné dans mon lit.

Le lendemain, mon père voulait garer son auto dans le garage. Exit ma fusée. Qu’à cela ne tienne, j’allais la transformer en voiture de course, sur le trottoir. J’ai percé une ouverture, puis découpé des roues et un volant avec ce qui restait de carton. Mon bolide était splendide. J’avais passé la moitié de la journée à le décorer avec des crayons de cire. Ma carrière de pilote promettait. Malgré mon jeune âge et mon inexpérience, j’avais réussi à faire ma marque sur les circuits du monde entier. Les filles me tombaient dans les bras.

Le soir, alors qu’une voix lointaine m’ordonnait des choses qui me rentraient par une oreille et me sortaient par l’autre, j’ai entendu un bruit familier provenant de la rue. Mon cœur se serra. Il n’était peut-être pas trop tard. Je me suis précipité sur le balcon. Mais les éboueurs avaient déjà balancé ma voiture dans leur camion. Quand je vins pour ouvrir la bouche, pour leur crier qu’ils ne pouvaient pas faire ça, de me rendre mon auto, l’un d’eux actionna un levier. La benne tasseuse écrasait mes rêves.

Tout espoir n’était cependant pas perdu.

Nous allions changer la table et les chaises de la cuisine. Cinq boîtes de carton.

Claude Champagne

juil - 2011 06

Page d'accueil du site Mille vies

Page d'accueil du site Mille vies


La version web de Mille vies, le roman-feuilleton en ligne des Bibliothèques publiques de Montréal, s’est terminée en juin, après 44 épisodes. Cette aventure, à laquelle ont participé auteur, bibliothécaires et programmeur analyste, se conclut avec, en poche: un prix Boomerang, un lectorat fidèle et un partenariat fructueux avec Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

Petit tour du travail de diffusion

  • Représentation sur la page d’accueil des Bibliothèques publiques de Montréal et dans le catalogue Nelligan;
  • Diffusion d’une affiche dans les bibliothèques;
  • Rédaction d’actualités pour souligner le lancement, le prix Boomerang remporté et l’accès à la totalité des épisodes avec la fin du projet sur le web. Ces actualités auront suscité une vingtaine de commentaires favorables, ce qui est considérable;
  • Statut hebdomadaire sur la page Facebook des Bibliothèques de Montréal soulignant la parution d’un nouvel épisode;
  • Présentation du projet au Bookcamp Montréal, dans le cadre d’une journée d’échanges et de réflexion autour de l’avenir du livre. Étaient notamment conviés bibliothécaires, auteurs, éditeurs et libraires.
  • Parution d’un nouvel épisode annoncé aux lecteurs abonnés à l’infolettre.
  • Brève présentation du projet lors d’une rencontre avec des bibliothécaires scolaires de la Commission scolaire de Montréal et de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys.
  • Rencontre d’auteur lors de l’assemblée générale annuelle des Amis de la Bibliothèque de Montréal.
  • Sélection du club des Irrésistibles, ce qui a entre autres permis une interaction supplémentaire entre l’auteur et ses lecteurs.
  • Mention, entre autres, dans : Cette semaine, on craque pour… (Journal Métro Montréal) et Sélection du Reader’s Digest.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
juin - 2011 29

xavier_martineaudet
Les finalistes du prix TD de littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse ont été annoncés le 21 juin dernier. Martine Audet aide-bibliothécaire à la bibliothèque du Plateau Mont-Royal, est l’une des cinq finalistes, avec Luc Melanson qui a assuré l’illustration pour le livre :

Xavier-la-lune aux Éditions Dominique et compagnie.

Cet album est destiné aux enfants à partir de 5 ans.

Le lauréat du Prix TD de littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse pour le livre le plus remarquable de l’année en langue française, sera annoncé lors d’une soirée de remise des prix qui aura lieu à Montréal le 25 octobre prochain, et recevra un prix de 25 000 $.

Félicitations à Martine et bonne chance pour le 25 octobre !

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
juin - 2011 27

Publienet_logoLa collection des ressources en ligne des bibliothèques de Montréal s’accroît avec l’ajout de Publie.net,  l’un des premiers éditeurs de littérature numérique francophone. Ce développement de collection nous incite à réfléchir au défi et aux enjeux de la médiation numérique et de la lecture sociale.

Ce qu’il faut savoir à propos de Publie.net

Publie.net, c’est :

  • une base de données riche de 400 textes disponibles à distance pour les abonnés;
  • un accès libre et illimité  en lecture directe en ligne par streaming et feuilletoir;
  • des collections qui abritent une variété de genre pour différents publics : le récit, la poésie, l’essai, le roman policier (dans la collection Mauvais genres), des textes classiques, des textes de littérature étrangère traduits et une revue de création en ligne;
  • une collection francophone intitulée Décentrements qui accueille des auteur(e)s du Québec;
  • une contextualisation des oeuvres littéraires à l’aide d’annotations;
  • une sélection exceptionnelle animée à partir du site le tiers livre, par l’auteur François Bon;
  • une communauté vivante, connectée, engagée dans l’écriture numérique;
  • un modèle d’édition pure player sans DRM qui redonne 50% de ses recettes aux auteurs.

Les bibliothèques de Montréal rejoignent les quelques quarante institutions publiques et universitaires, sans compter la BNF et la BPI, qui ont fait le choix de connecter leurs publics avec la littérature «en train de se faire».

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
juin - 2011 23

Bibliomancienne-Facebook

Dimanche dernier, Bibliomancienne nous proposait une sélection de ressources en lien avec l’utilisation de Facebook par les bibliothèques.

Cette sélection, intitulée Facebook pour les bibliothèques et autres lieux de culture : les ressources essentielles, vous est présentée comme billet de la semaine parce qu’il s’agit d’un intéressant complément à la présentation sur le populaire réseau social donnée dans le cadre de la journée de formation à la médiation numérique dans les bibliothèques de Montréal, qui s’est tenue le mardi 21 juin.

Bonne lecture!

juin - 2011 16

39.3-Couverture

Le  dernier numéro de la revue Argus propose un dossier sur la thématique de la médiation, introduit par Xavier Galaup. On peut y lire plusieurs articles qui ont été rédigés par des professionnels des bibliothèques de Montréal et qui témoignent de la vitalité du réseau. Certains de ces contenus sont librement accessibles en texte intégral. J’attire votre attention sur cette sélection.

Les articles suivants, qui sont également signés par des collègues, seront accessibles après la levée de l’embargo lors de la parution du prochain numéro (à surveiller) :

  • [Tribune libre] Être sur Facebook par Luc Jodoin
  • [Dossier médiation] Quand le thé sert de porte d’entrée à la bibliothèque par Louise-France Beaulieu

Le numéro 40 (1) qui suivra portera sur Le futur et sera l’occasion de célébrer le 40ième anniversaire de la revue des professionnels de l’information québécoise : un regard sur les 4 dernières décennies pour anticiper les 4 prochaines!

Bonne lecture!

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
juin - 2011 10

4072110007_3940e2af8d (1)

Du 25 au 27 mai 2011, se tenait à Montréal un dialogue Québec-Europe sur l’interculturalisme. Sous la co-responsabilité du sociologue et historien Gérard Bouchard et de la directrice générale de l’Éducation, de la Culture et du Patrimoine, de la Jeunesse et du Sport au Conseil de l’Europe, le Symposium sur l’interculturalisme a offert un tour d’horizon de plusieurs pays et contextes où se jouent des enjeux liés au pluralisme culturel et religieux au sein des sociétés.

Les présentations et échanges au cours du Symposium ont permis non seulement de faire un certain nombre de constats sur des réalités, parfois peu reluisantes quand il est question de discriminations et d’atteintes aux droits de la personne en particulier, mais aussi d’approfondir les sujets tels que l’interculturalisme, la démocratie, les rapports à la religion, les droits et responsabilités, la laïcité, la langue, l’éducation, le vivre-ensemble.

Au Québec, qui fait figure de pionnier, comment le choix de l’interculturalisme depuis les années 1970, se traduit-il en action concrète? Où en sommes-nous exactement aujourd’hui ? En Europe, quelles sont les différentes approches de la diversité portées par les États ainsi par le Conseil de l’Europe et quelles sont les réalités? Bref, comment se vit la diversité dans ces sociétés et quel sera l’avenir?

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :