sept 19

Anjou

Au loin, dans l’Est de la Ville, se trouve le magnifique royaume d’Anjou. Il s’agit d’un éden verdoyant semi-urbain, semi-banlieusard où une quarantaine de milliers d’âmes ont élu domicile. Ce royaume possède une forteresse commerciale immense, ainsi qu’un parc d’affaire très dynamique. Au cœur de ce royaume se trouve une grande bibliothèque prénommée en l’honneur d’un ancien grand seigneur du coin et actuellement gérée par une authentique comtesse originaire des vieux pays. On parle ici bien-sûr de la bibliothèque Jean-Corbeil.

La bibliothèque Jean-Corbeil se situe littéralement au cœur de l’arrondissement. En l’absence de maison de la Culture à Anjou, l’institution bibliothéconomique occupe une place importante dans la diffusion de la culture, mais tient également le fort comme lieu de rencontre et de socialisation des habitants du quartier. Un contexte parfait pour en faire une bibliothèque du 21ième siècle quoi.

On peut affirmer, en toute modestie bien sûr, que ce qui distingue la bibliothèque outre son décor vintage brunâtre et orangé des années 80,  est sans doute sa volonté de dynamisme et son ouverture d’esprit. En effet, la bibliothèque Jean-Corbeil embarque dans autant de projets que possibles et s’affaire à offrir une variété de services le plus large possible à ses clients. Ainsi, on y retrouve la plupart des collections spéciales présentent à Montréal (coups de poing, réussite scolaire, nouveaux arrivants, etc), mais également une collection inédite d’albums ados et un panneau des coups de cœur du Club des Irrésistibles. Une volumineuse collection de CD aux teintes jazz fait également partie de l’offre « particulière» de la biblio.

La bibliothèque a la chance d’avoir une équipe de cinq bibliothécaires dont un spécialement dédié à la médiation et l’animation du livre. Ainsi, de très nombreux projets sont mis en place à chaque année ce qui favorise une appropriation impressionnante de la bibliothèque par la communauté et les organismes. La bibliothèque essaie tant que faire se peut de lever la main et être présente lorsque des projets sont proposés.

Olivier Barrette


Partager cet article sur Partager sur Facebook Partager sur Twitter Delicious
Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :


6 commentaires pour “La bibliothèque Jean-Corbeil”

  1. Mireille Caissy a dit :

    J’ai trouvé très agréable mon passage à la bibliothèque pour y travailler comme commis-technicienne durant l’été 2005. La bibliothèque est très belle, et le personnel y était très sympathique. Il faudrait que j’y retourne pour voir si ces gens sont encore là.

  2. Mylène a dit :

    En 2003, pour ma dernière année en techniques de la documentation, on m’a envoyé y faire un stage. C’est grâce à ce stage que j’ai apprivoisé le milieu des bibliothèques publiques, qui ne m’attirait pas initialement. Maintenant, je fais partie de la famille, mais dans un autre arrondissement.

    C’est une magnifique bibliothèque. La collection, l’aménagement et le personnel est extraordinaire. La population d’Anjou et de Montréal sont privilégiée d’avoir un milieu aussi dynamique.

  3. Lucie B Bernier a dit :

    Merci à Olivier qui a su casser la glace pour cette tournée du réseau.

  4. Marie Désilets a dit :

    Bravo à « l’authentique comtesse » et à toute son équipe! Je dois confesser que je n’ai pas pris la peine d’observer attentivement la qualité du design vintage de votre domaine et j’adore le brun (sauf les bas!) alors je suis partante pour une visite guidée;) A bientôt

  5. Isabelle Bourgey a dit :

    J’appuie, moi aussi, les propos d’Olivier. Belle bibliothèque, belle équipe, et tous les stagiaires en reviennent enchantés!

  6. Olivier Barrette a dit :

    Merci pour vos bons commentaires. Ça nous motive à continuer le travail afin de faire de la bibliothèque un lieu agréable pour la clientèle et aussi pour les employés et stagiaires.