mar - 2009 18

Marie D. Martel
Être une bibliothécaire 2.0, qu’est-ce que ça signifie au quotidien ?

Hier matin, par exemple, je me suis levée un peu en retard, bonjour les enfants, hop à l’école, je reviens, je fais mon courriel, puis direction métro, je ramasse  en passant le quotidien gratuit Montréal Métro qui m’est à peu près aussi nécessaire que le café. C’est ici que tout commence. Dans les premières pages, je lis que le rapport national sur la situation du décrochage scolaire sera rendu publique le matin même à 10h.

Ok, c’est une bonne information à suivre et à mettre sur Twitter à peu près en ces mots-là et en 140 caractères. Sur Twitter, il existe toute une communauté d’enseignants et de personnes qui naviguent autour du monde de l’éducation et des TIC. Placer cette information avec ma posture de bibliothécaire, c’est signifier à la communauté qu’il s’agit d’un enjeu qui compte pour nous.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
mar - 2009 10

La bibliothèque du XXIe siècle est un espace de médiation numérique.

Le web est partout. Avec le wifi nous sommes connectés sans interruption. Nous, en tant que créateurs de contenu, sommes devenus il y a peu de temps, les personnalités de l’année dans le Times magazine. Et cette personnalité prend toujours plus d’envergure. Récemment, on parlait de 82 % des américains qui participeraient à la création de contenu. La bibliothèque est une entité qui est socialement définie et, aujourd’hui, elle est exposée à un horizon informationnel qui a dramatiquement changé.

Dans ce nouveau paysage, la prestation de services en bibliothèque est soumise à une concurrence extrêmement vive. Le web offre une mine d’expériences interactives, sociales, aisées, flexibles, dynamiques. On navigue à journée longue désormais sur des sites sur lesquelles il est possible de créer et de partager des masses de contenu et au moment où l’on atterrit sur les sites de la bibliothèque, pof!, tout s’arrête soudainement.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
mar - 2009 02

Voulez-vous en avoir plein la vue ? Je vous invite à lire ce billet de Michael Stephens :

Tame The Web » The Hyperlinked Library.

Vous y trouverez un modèle audacieux pour la bibliothèque du 21ième siècle :  La  bibliothèque hyperliée ou hyperconnectée est transparente, participative, ludique, centrée sur l’usager, humaine. La bibliothèque 2.0 déborde du cadre technologique et fait en sorte que TOUT est accès.
Prenez la peine de télécharger l’immense document PDF intitulé The Hyperlinked Library (Updated for Spring 2009)

Vous pourrez ainsi visionner le matériel qu’il a présenté dans le cadre de la conférence Web2.You à l’École des sciences de l’information de l’Université McGill, il y a quelques semaines. Pour l’avoir entendu, je vous assure que c’était assez mémorable. Vous pouvez aussi suivre les activités de Michael Stephens en vous abonnant (via RSS) à son blogue Tame the Web, ou en consultant l’Univers Netvibes – La Machine à coudre sous l’onglet Biblioblogues. Michael Stephens a aussi une vitrine publique sur Twitter.

Michael Stephens est professeur au Graduate School of Library and Information Science at Dominican University (en Illinois).

Marie D. Martel

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
fév - 2009 23

Photo de Marie D. Martel
Cet événement est l’occasion de se rappeler qu’il s’agit d’un droit qui n’est jamais totalement acquis, même s’il est garanti par la Charte canadienne des droits et libertés.
Certaines histoires de censure apparaissent plus près de la fiction que de la réalité.  On dit que Alice au pays des merveilles aurait été censuré par le gouvernement chinois parce que les animaux y parlaient.  Robin des bois l’a été dans un état américain : prendre aux riches pour donner aux pauvres est une philosophie communiste.

Le droit de lire est remis en question chaque fois que les bibliothèques, les écoles, les librairies croisent leur Sarah Palin.  Un auteur, comme Stanley Fish, dira que la question de la liberté d’expression et de son contrôle, des limites du discours permis et proscrit, est une question essentiellement politique :
Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
fév - 2009 20

En primeur, nous vous proposons le prochain « coup de gueule » à paraître dans la revue Argus.

Denis Vézina

Nos gouvernements ont trouvé un fabuleux moyen pour nous sortir de la crise. Ils nous donnent plus d’argent pour augmenter notre pouvoir d’achat. Wow ! Quelle bonne idée. Depuis des années, la plupart des courants de pensée nous amènent à remettre en question cette société de surconsommation. Et en réponse à une crise économique, tout ce que l’on trouve comme solution, c’est de nous dire que ce n’est pas bien d’avoir deux autos dans le « driveway », mais non, il en faut trois ! Quatre ? C’est encore mieux. Une télé dans la maison ? Non mais, vous n’avez pas honte ? Il en faut une dans chaque pièce. Le garage, vous y avez pensé ? Allez les enfants, vous n’avez pas assez de jouets, achetez-en encore plus.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
fév - 2009 10

Ça y est, on le lance notre blogue, notre Espace B. Il est ouvert à tous les professionnels et aux responsables des bibliothèques du réseau des bibliothèques de Montréal.

Un blogue privé qui vise à échanger, s’informer et mobiliser autour des enjeux de la bibliothèque en devenir.

Espace B, ce sera :

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :