nov - 2009 08

congresLe Premier Congrès des milieux documentaires du Québec, Investir le monde numérique, se tiendra du 11 au 14 novembre 2009. L’événement, auquel plusieurs collègues et moi-même assisterons, promet maintes réflexions et sujets d’intérêt qui seront relayés via l’Espace B au cours des prochains jours.

D’ici là, j’ai pensé partager avec vous un blogue coup-de-coeur : Le carnet Web de La Grange de Karl Dubost. Là, poésie, technologies et arts s’entremêlent sur un ton personnel et intimiste depuis fort longtemps, au point où son auteur se considère lui-même comme un dino-blogueur.
Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
oct - 2009 29

437911629_a1b932167dLes conférences de Danah Boy sont des événements. J’ai eu l’occasion de l’entendre de la semaine  dernière et ceci méritait certainement, à mon sens, d’être partagé.

Si on s’intéresse aux jeunes, il faut connaître Danah Boyd. Elle étudie les pratiques des jeunes dans le contexte de la culture numérique et elle le fait comme nul autre. Elle le fait à la manière d’une ethnologue qui arrive à traduire et à comprendre le langage et les attitudes d’une tribu mieux que la tribu n’y arrive elle-même.
Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
sept - 2009 16

916142_ddc2fd0140Actualités

  • On a beaucoup parlé de cet anniversaire : Le 2 septembre, l’internet a fêté ses 40 ans. Je vous propose quelques dates clés et un article qui profite de l’événement pour souligner, de façon plutôt humoristique, les 50 choses que l’internet a tué, notamment l’art du désagrément poli, la vie privée, l’habitude d’apprendre des numéros de téléphone par coeur, l’heure du lunch, etc…

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
sept - 2009 08

coupdepoing21

Le livre jeunesse se porte bien en France comme au Québec si l’on regarde les chiffres de production. C’est particulièrement vrai pour le livre d’image qui devient un phénomène éditorial qui gagne un succès critique en même temps qu’un succès d’estime, même auprès des adolescents, et donc en étirant son registre au-delà des frontières de la petite enfance.

Cependant, même si la quantité et la qualité sont au rendez-vous, ça ne signifie pas que l’on obtiendra une diffusion équitable pour tous les genres d’ouvrages. Bien au contraire, lorsque le choix est vaste, il est encore plus facile, au moment de l’acquisition de rejeter certaines productions dont le sujet et le traitement constituent une source potentielle de controverses.


Qu’est-ce qu’on fait avec cette littérature qui discute de l’homosexualité (Marius), du suicide d’un parent (Ma maman du photomaton), de la violence (Nul poisson où aller), de l’intolérance (On aime pas les chats)?

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
août - 2009 31

cybook1-300x2753Trois jeunes stagiaires sont venus deux semaines à la Division des activités regroupées dans le cadre du programme offert par le Ministère de l’immigration intitulé : Valorisation jeunesse. Plusieurs activités ont été organisées dont une initiation au réseau des bibliothèques de Montréal, des visites de bibliothèques, de la salle d’exposition chez Renaud-Bray, des initiations au tri des livres des anciens magasins de la Centrale, à la préparation matérielle, aux acquisitions, au catalogage et à l’analyse documentaire, au Biblio-courrier, aux Livres dans la rue et au Bibliobus. Deux d’entre eux ont également accompagné les cols bleus dans la livraison des livres aux bibliothèques du réseau.

L’une des activités consistait à demander aux jeunes d’évaluer un livre électronique – le Cybook Gen 3 de Brooken. Après une brève démonstration sur le téléchargement des livres électroniques et le fonctionnement du lecteur, on demandait aux jeunes d’évaluer cet appareil.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
août - 2009 10

Capture d'écran d'une page de la Bibliothèque numérique mondialeConnaissez-vous la Bibliothèque numérique mondiale? Lancée le 21 avril dernier au siège de l’UNESCO à Paris, la BNM est un projet ambitieux de diffusion Web de documents témoignant du patrimoine mondial des 10 000 dernières années.

Les objets numériques accessibles à partir de la Bibliothèque numérique mondiale proviennent des fonds de bibliothèques et centre d’archives partenaires. Mais à la différence de Google Books, la BNM est une initiative non lucrative qui ne vise aucunement l’exhaustivité, mais plutôt la mise en valeur de documents sélectionnés pour leur importance culturelle et historique. On y retrouve notamment la Bible du Diable, des courts-métrages réalisés par les frères Lumière, des peintures rupestres, le Dit du Genji (un roman japonnais du 11e siècle considéré comme un des plus anciens au monde) et bien d’autres trésors qui n’attendent qu’à être découverts.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
août - 2009 05

Afin de poursuivre la réflexion sur le sujet entamée en avril dernier lors du Forum des bibliothèques de Montréal 2.0 – et bien sûr aussi parce que le sujet est toujours d’actualité! – nous vous proposons quelques lectures portant sur les médias sociaux, dénichées au cours de la semaine dernière.

1. Selon une étude sur les médias sociaux publiée par Universal McCann, l’activité sur les sites de réseaux sociaux à vocation multiple comme Facebook ou MySpace croît, tandis que celle des sites à vocation unique comme Flick-r ou Blogger décroît  (via iLibrarian et ReadWriteWeb, en anglais).

2. Les 5 médias sociaux à utiliser par les petites entreprises seraient les réseaux sociaux locaux, le blog, Twitter, les pages de fans Facebook, et les wikis personnalisés (à lire sur Mashable en anglais, recommandé par iLibrarian).

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
juin - 2009 22

zoteroLa nouvelle version « sociale » de Zotero, tant attendue, est arrivée.
Zotero 2.0 (version bêta) propose des fonctions et des outils collaboratifs.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Zotero est une extension du navigateur Firefox. Il s’agit d’un outil de gestion bibliographique gratuit et libre qui exploite les technologies du web et permet d’extraire les métadonnées des pages web consultées. Il est compatible avec la plupart des catalogues de bibliothèques.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
mai - 2009 29

web-50Monique Khouzam Gendron vient de prendre sa retraite. Femme de coeur, rassembleuse, d’une grande humanité, organisatrice hors pair, respectueuse et délicate, nous allons tous la regretter. Lorsque quelqu’un qui a donné autant quitte, il faut prendre le temps de lui demander comment est le chemin et en garder une trace pour ceux qui suivent. J’ai posé quelques questions à cette grande dame pour qu’il y ait un récit de son expérience, une transmission de sa richesse d’être et de son savoir et, qui l’écrira un jour ?, une mémoire  de ces gens qui ont bâti la bibliothèque publique de Montréal. Je la remercie d’avoir partagé ceci avec nous.

Qu’est-ce qui vous a conduit à cette profession ?

Quand j’étais petite et je faisais à l’occasion des mauvais coups, on m’envoyait au bureau de la directrice générale du Pensionnat du Sacré-Cœur pour y mettre de l’ordre et dépoussiérer sa bibliothèque. J’aimais ce contact avec les livres et j’étais impressionnée de la grande culture de la directrice à un tel point que je refaisais à nouveau des mauvais coups pour m’y retrouver. Ne me demandez pas quel genre de mauvais coups, car je ne m’en souviens plus.  La seule chose dont je me souviens, c’est que lorsque la révérende Mère revenait à son bureau et demandait : « Mademoiselle Mona, il n’y a rien de brisé ». Je lui répondais toujours…« Pas encore, ma Mère… ».

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
mai - 2009 18

Photo de Marie D. MartelPatrick Lagacé, La fin du monde est pour 2060, 15 mai 2009 (Cyberpresse) :
« Il y a quelques semaines, le journaliste Claude Marcil a souligné sur son site (1) que dans toutes les bibliothèques publiques, on trouve de ces livres ésotériques idiots. Exemple: comment se soigner en buvant son urine (bienvenue dans le monde de l’urinologie).
Même la Bibliothèque nationale du Québec achète de ces livres débiles. «Moins de 5% de nos acquisitions», a indiqué une porte-parole à Valérie Dufour, de RueFrontenac.com, la semaine passée.
Moins de 5%. Hum.

Question: pourquoi ne pas abaisser le pourcentage à zéro? »

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :