nov - 2009 18

Le développement de collection a fait la manchette encore une fois cette semaine. Espace B a répondu à l’appel que @Pirathécaire a lancé à la communauté des biblioblogueurs au Québec pour une diffusion collective de cette réaction :

“Durant le congrès Investir le monde numérique qui se tenait la semaine dernière à Montréal, je suis tombée sur cette lettre que les signataires se proposaient d’envoyer au journal La Presse. La lettre n’ayant apparemment pas été publiée, j’ai décidé de la diffuser via ce billet. Je mets au défi tous les biblioblogueurs québécois de faire de même. Et les biblioblogueurs francophones aussi, si cela leur chante. ;)
Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
nov - 2009 18

Comme vous le savez, nous avons deux ambassadeurs des bibliothèques de la Ville de Montréal, Ivan Filion et Anne-Marie Collins, qui sont partis pour Shanghaï, en Chine. Ils vont tenir un carnet de voyage pour nous.

GombiBonjour de Shanghai,

Je me suis réveillée à trois heures du matin et j’ai mis toutes les cellules de mon cerveau à l’oeuvre afin de trouver une façon de faire marcher mon ordi car c’est difficile d’être coupé de son moyen privilégié de communiquer…

Quelques impressions après trois jours à Shanghai.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
nov - 2009 16

Comme vous le savez, nous avons deux ambassadeurs des bibliothèques de la Ville de Montréal, Ivan Filion et Anne-Marie Collins, qui sont partis pour Shanghaï, en Chine. Ils vont tenir un carnet de voyage pour nous.

biblioshanghai

Lundi matin, nous avions rendez-vous avec M Zhou Qing , de la division de la coopération internationale … et oui une division internationale ; ça me donne des idées de grandeur ! Nous avons effectué une visite rapide de la bibliothèque centrale de Shanghaï. Cette bibliothèque s’est fusionnée en 1995 avec l’institut de Recherche d’informations scientifiques et techniques.

On y retrouve, entre autres, 33 salles de lectures, 20 salles de recherches individuelles, deux salles d’expositions ainsi que plus de 51 000 000 documents.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
nov - 2009 15

Comme vous le savez, nous avons deux ambassadeurs des bibliothèques de la Ville de Montréal, Ivan Filion et Anne-Marie Collins, qui sont partis pour Shanghaï, en Chine. Ils vont tenir un carnet de voyage pour nous.

hotel
La première chose qu’on réalise c’est la jeunesse; des douaniers aux représentants des bibliothèques ils sont très jeunes, dynamique et très souriants, oui même les douaniers ;-)

Notre arrivée à Shanghai s’est fait de soir et sous la pluie.
Plusieurs édifices sont très joliment illuminés.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
nov - 2009 12

ppt-luc2J’ai eu la chance d’animer un atelier

dans le cadre du congrès 2009  Investir le numérique.

Ma présentation s’intitulait « Les bibliothèques de Montréal 2.0 ».

Vous la trouverez à l’adresse suivante :

http://bibliomontreal.com/congres-novembre-2009.zip

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
nov - 2009 12

491260340_ef6650c3beLa conférence d’ouverture du congrès 2009 Investir le numérique a été prononcée par Maggie Jackson, columnist au Boston Globe et auteure du livre Distracted : The Erosion of Attention in the coming Dark Age. Elle vit à New York.


Maggie Jackson a soulevé des questions pressantes : Comment, aujourd’hui, approcher les bibliothèques, la lecture, le texte? Devrions-nous nous inquiéter ?

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
nov - 2009 10

Avant d’entreprendre le Congrès Investir le numérique, je voudrais attirer votre attention sur les résultats de l’enquête du Cefrio présentée dans le cadre du colloque international sur la Génération C, le 20-21 octobre dernier.

Le Cefrio (Centre francophone d’informatisation des organisations) a enquêté auprès de cette clientèle représentant un million et demi de Québécois qui ont grandi entre les ordinateurs, Internet et les médias sociaux. Ce sont 2000 jeunes de 12 à 24 ans qui ont été sondés au sujet de leurs perceptions et leurs usages des TI.

La révélation, qui n’en est pas vraiment une, de cette enquête : «[L]es 12-24 ans comptent parmi les grands consommateurs de technologies de l’information de notre société ».
Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
oct - 2009 01

adologo21La Direction associée – Bibliothèques a eu le plaisir d’accueillir six stagiaires dans le cadre du Projet Valorisation Jeunesse du Ministère de l’Immigration et des Communautés Culturelles du Québec cet été. Ces stagiaires étaient des étudiants gradués ou de 4e secondaire qui poursuivent leurs études cet automne.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
sept - 2009 08

coupdepoing21

Le livre jeunesse se porte bien en France comme au Québec si l’on regarde les chiffres de production. C’est particulièrement vrai pour le livre d’image qui devient un phénomène éditorial qui gagne un succès critique en même temps qu’un succès d’estime, même auprès des adolescents, et donc en étirant son registre au-delà des frontières de la petite enfance.

Cependant, même si la quantité et la qualité sont au rendez-vous, ça ne signifie pas que l’on obtiendra une diffusion équitable pour tous les genres d’ouvrages. Bien au contraire, lorsque le choix est vaste, il est encore plus facile, au moment de l’acquisition de rejeter certaines productions dont le sujet et le traitement constituent une source potentielle de controverses.


Qu’est-ce qu’on fait avec cette littérature qui discute de l’homosexualité (Marius), du suicide d’un parent (Ma maman du photomaton), de la violence (Nul poisson où aller), de l’intolérance (On aime pas les chats)?

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
août - 2009 10

Capture d'écran d'une page de la Bibliothèque numérique mondialeConnaissez-vous la Bibliothèque numérique mondiale? Lancée le 21 avril dernier au siège de l’UNESCO à Paris, la BNM est un projet ambitieux de diffusion Web de documents témoignant du patrimoine mondial des 10 000 dernières années.

Les objets numériques accessibles à partir de la Bibliothèque numérique mondiale proviennent des fonds de bibliothèques et centre d’archives partenaires. Mais à la différence de Google Books, la BNM est une initiative non lucrative qui ne vise aucunement l’exhaustivité, mais plutôt la mise en valeur de documents sélectionnés pour leur importance culturelle et historique. On y retrouve notamment la Bible du Diable, des courts-métrages réalisés par les frères Lumière, des peintures rupestres, le Dit du Genji (un roman japonnais du 11e siècle considéré comme un des plus anciens au monde) et bien d’autres trésors qui n’attendent qu’à être découverts.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :