avr - 2012 27

Ce billet est aussi disponible sur le blogue Ludicite.ca.

Collection_Jeux_Video

Au cours de la conférence de presse qui s’est déroulée aujourd’hui à la Bibliothèque Saint-Michel, nous avons appris que 27 bibliothèques de la Ville de Montréal allaient maintenant offrir plus de 5000 jeux vidéo à leurs usagers. L’investissement massif dans ce nouveau type de document n’est pas opportuniste, c’est une décision réfléchie pour mieux répondre à la mission des bibliothèques publiques. Par contre, comme à l’arrivée de tous les nouveaux supports, plusieurs questions sont posées.

Développer un argumentaire pour faire comprendre la mission des jeux vidéo en bibliothèque peut être important quand vient le temps de discuter avec des membres de l’équipe, avec des usagers ou avec les élus. Cette série d’arguments est tirée en partie du livre Everyone Plays at the Library écrit par le bibliothécaire et professeur universitaire Scott Nicholson et peut aider à combattre certains préjugés et à éclaircir le lien entre bibliothèques et jeux vidéo.

Quel est le lien entre les jeux vidéo et la bibliothèque, un lieu pour les livres?

Dorénavant, les bibliothèques sont bien plus qu’un dépôt de livres! Elles offrent d’ores et déjà plusieurs autres formes de produits culturels comme la musique et les films. Poser cette question, c’est ne pas comprendre la nature holistique des bibliothèques modernes et ne pas comprendre la valeur du jeu vidéo en tant que produit culturel.

Historiquement, les bibliothèques possèdent des jeux depuis des décennies que ce soit sous la forme de jeux de société ou de livres-jeux. Dès 1850, des bibliothèques américaines avaient des clubs d’échec et des clubs de bridge. Au fil des années, elles ont intégrés des soirées de Scrabble, des jeux dans les clubs d’été, des animations ludiques et, plus récemment, des jeux sur les ordinateurs publics.

Pourquoi financer les jeux vidéo, des produits qui ne sont pas utiles à la société et qui ne sont pas de l’art, au détriment de la lecture?

Le débat à savoir si les jeux vidéo sont de l’art est complexe et demande une analyse intéressante sur la définition de l’Art. Voici tout de même quatre cas qui pourraient faire changer d’avis certains détracteurs.

Les jeux vidéo ont été intégrés dans plusieurs musées et expositions internationales : le Smithsonian American Museum of Art, à Washington lui consacre l’exposition «The Art of Video Games » tout comme le Grand Palais de Paris pour « Game Story : Une histoire du jeu vidéo » et le Computerspiele Museum à Berlin.

En juin 2011, la cour suprême des Etats-Unis reconnaissait les jeux vidéo comme une forme d’art. Une clause californienne pour bannir la vente des jeux vidéo violents aux Etats-Unis a été invalidée, car les jeux vidéo méritaient d’être couverts par le 1er amendement et ainsi, rejoindre le livre, la musique, les films, etc. Dans le jugement, les juges ont mentionné que la violence dans l’art n’avait rien de nouveau si on se fiait aux contes pour enfants des Frères Grimms.

En mai 2011, l’institut « The National Endowment for the Arts » ajoutait le jeu vidéo comme un produit pouvant demander un financement. Cette agence culturelle étatsunienne (l’équivalent canadien du Conseil des Arts du Canada) aide les artistes et les institutions culturelles du pays.

Lors de l’annonce du partenariat entre Warner Bros. Games et Bibliothèques et Archives nationales du Québec, le président-directeur général Guy Berthiaume a qualifié le jeu vidéo de « 10e art ».

Pourquoi la communauté montréalaise devrait-elle investir dans les jeux vidéo?

En plus d’être un produit artistique, trois autres raisons expliquent le raisonnement derrière un tel financement : sa popularité, la création locale et le retard des Bibliothèques de Montréal.

En effet, chaque copie des jeux vidéo est empruntée en moyenne plus de deux fois par mois ce qui les rends plus populaires que les best-sellers. Et, ce sont toutes les collections de la bibliothèque qui sont revitalisés par les jeux vidéo : un sondage de l’ALA (American Library Association) démontrait que plus de 75% de ceux qui profitaient des jeux vidéo utilisaient d’autres services ou d’autres collections de la bibliothèque.

L’intérêt des Bibliothèques de Montréal souligne aussi le dynamisme de la Ville pour l’industrie du jeu vidéo. Hôte du plus grand studio international de jeux vidéo en Occident et reconnu comme une plaque tournante à travers le monde, l’industrie crée 7000 emplois directs à Montréal uniquement.

Produit_Montreal

Néanmoins, les 43 Bibliothèques de Montréal accusent un retard important devant les autres grandes villes canadiennes dont Québec (2500 jeux dans les 25 bibliothèques) et Ottawa (4000 jeux dans les 34 bibliothèques). Au Canada, sept des dix plus grandes villes possèdent des collections de jeux vidéo sur l’ensemble de leur territoire.

Qu’est-ce que le jeu peut apporter aux besoins de littéracie, d’éducation et d’apprentissage à la lecture?

Plusieurs jeux nécessitent une partie importante de lecture, ce qui rejoint la conception initiale de la littéracie (c’est-à-dire l’apprentissage de la lecture et de l’écriture). En plus des manuels du joueur, une majorité de jeux utilisent du texte pour transmettre l’information aux joueurs (histoire, menu, règles, etc).

De plus, le jeu aide aussi aux développements d’apprentissages plus complexes. Dans son livre What Video Games Have to Teach Us about Learning and Literacy, James Paul Gee présente 36 principes qui sont enseignés aux joueurs. Ceux-ci incluent la prise de risque, la résolution de problèmes et le développement par la pratique. Selon l’auteur, ceux qui jouent à une grande variété de jeux sont plus résilients aux changements dans la vie à cause de leur plus grande capacité d’adaptation.

En raison de leur complexité, de nombreux jeux requièrent aussi une recherche d’information assidue pour trouver des solutions à leurs problèmes. Les joueurs créent des bases de données gigantesques, des guides et des communautés pour documenter les différents aspects du jeu. Ce n’est pas pour rien qu’à certains moments, le deuxième Wiki (après Wikipédia) le plus massif soit WikiWoW, qui traite du jeu en ligne World of Warcraft.

Il existe de plus en plus de connexions entre les joueurs et les lecteurs. Plusieurs jeux ont en effet des contextes historiques ou culturels importants. Si ce contexte intéresse les joueurs, ils peuvent en apprendre plus sur ces derniers par la lecture. Un jeu sur la musique peut inspirer le joueur à consulter un ouvrage sur la musique comme un jeu historique peut intéresser le joueur à des documentaires sur l’histoire. Les bibliothèques ont un rôle à jouer pour satisfaire les intérêts des joueurs avec des services traditionnels.

Que faire de la violence dans les jeux vidéo ?

À cause du caractère parfois violent des jeux vidéo, certaines personnes sont inquiètes de voir les bibliothèques les valoriser. Pourtant, dans un jugement rendu par la cour suprême des États-Unis, les arguments psychologiques sur l’impact de la violence chez les joueurs ont été considérés comme étant non-concluantes.

Par contre, si les bibliothèques prêtent des jeux, les mêmes politiques de développement de collection devraient être utilisés pour les films et les livres violents. Si le jeu est joué dans les murs de la bibliothèque, il faut s’assurer que la sélection réponde à un besoin particulier. S’il y a un objectif précis pour l’animation qui nécessite un jeu vidéo violent, alors vous avez la réponse à votre question. Comme les bibliothèques n’ont pas à acheter tous les livres produits, ils n’ont pas à acheter tous les jeux vidéo produits.

De plus, les Bibliothèques de Montréal respectent la classification ESRB (Entertainement Software Rating Board) pour s’assurer que les usagers n’est accès qu’à des documents destinés à leur groupe d’âge. Ainsi, un jeune de 16 ans et moins ne pourra pas emprunter des documents classés M (Mature en anglais ou Jeunes adultes). En plus de se conformer à la classification, les bibliothécaires se font un devoir d’informer les usagers de ce système encore très peu connu chez le public en général.

Que faire de la dépendance aux jeux vidéo ?

Le concept de dépendance n’est pas juste applicable aux jeux – d’autres formes de média comme les livres, la musique et les films peuvent aussi être autant dépendant. En fait, les bibliothèques essaient de « rendre dépendants » leurs usagers à la lecture depuis des décennies. Toutes les activités récréatives peuvent rendre dépendantes : demandez à quelqu’un qui est resté réveillé pour finir un roman qu’il aimait ou pour regarder les dernières émissions d’une série télévisée. Le jeu n’est pas différent des autres formes d’activités récréatives.

Alors, quel est le lien entre jeux vidéo et la mission des bibliothèques?

Il est surtout important que les jeux vidéo supportent la mission de la bibliothèque. Comme les jeux vidéo prennent des ressources des autres activités de la bibliothèque, ces services de jeux doivent être développés en lien avec ces autres services. Même si les jeux sont fun, ce n’est pas une justification suffisante pour les élus et certains usagers irrités par la présence et le bruit des jeux vidéo.

Selon un sondage de l’ALA, les trois principaux rôles des jeux vidéo en bibliothèque sont : attirer une nouvelle clientèle en bibliothèque, offrir un nouveau service pour les usagers et aider les usagers de la bibliothèque à interagir entre eux. Les jeux vidéo peuvent aider à transformer la bibliothèque en un centre de la vie communautaire pour tous. Pour plusieurs usagers, discuter et interagir autour des jeux vidéo à remplacé ce qui étaient autrefois créé par les livres, la musique ou les films. Ce n’est qu’un nouveau type de document qui répond à un besoin réel de la clientèle.

En résumé, les jeux vidéo sont ni plus ni moins qu’un nouveau type de document qui répondra aux besoins d’une nouvelle clientèle.

Pour les bibliothécaires, il s’agit d’une excellente occasion pour s’inscrire dans la chaîne du jeu vidéo en informant la population sur les jeux vidéo : classification ESRB, violence, dépendance, etc.

Merci_Pour_le_Don

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
nov - 2011 02

Library2011

Bonjour à tous,

Une petite note pour vous avertir que c’est ce jeudi 3 novembre à 9h (Heure de l’Est) que nous présenterons en primeur une version en développement du jeu en ligne Escouade B lors de la conférence virtuelle internationale Library 2.011. Pour ceux et celles qui s’intéressent au phénomène des jeux sérieux, au ludo-éducatif, à la formation à l’information et à la formation pour les jeunes, nous vous invitons à regarder la première version de ce projet innovateur conçu au Bibliothèques de Montréal.

Si vous êtes intéressé à regarder la conférence en direct, vous pouvez nous rejoindre en cliquant sur ce lien à 9h jeudihttps://sas.elluminate.com/m.jnlp?sid=2008350&password=M.8BD2AE79A1D9FB3B52F7ED0C81EEDE

Ajout: La conférence durera 30 minutes avec une période de question.

Au plaisir de vous voir en ligne,

Thierry Robert

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
sept - 2011 06

43 biblios

Cet été, Mme Véronick Raymond, du blogue de Radio-Canada, écrivait Les cinq commandements du parfait rat de bibliothèque montréalais. Pour elle, un aspect majeur et positif de notre réseau résidait dans la spécificité de nos 43 bibliothèques:

« Chaque établissement a sa spécificité, à l’image des communautés qui le fréquentent. À la Bibliothèque interculturelle du chemin de la Côte-des-Neiges, on a une collection de livres en langues étrangères allant du vietnamien à l’hindi en passant par le tamoul et le tagalog… alors qu’à Hochelaga, on a l’une des plus grandes collections pour enfants. Certaines bibliothèques sont miniatures, d’autres logent dans de beaux édifices historiques.»

En effet, nous sommes un grand réseau. Nous nous sommes donc dit qu’il serait intéressant d’apprendre à mieux se connaître et d’avoir un espace commun pour partager nos particularités. L’objectif est fort simple : faire le tour des 43 bibliothèques de notre réseau en moins de 52 semaines. Les billets seront diffusés les lundis, de septembre 2011 à août 2012.

Pour les plus motivés, c’est aussi une occasion d’en apprendre plus sur la méthode de publication de ce blogue.

Voici les règles du jeu :

  • Nous demandons un texte d’environ 150 à 250 mots avec une ou deux photos (ou vidéo, pour les plus motivés).
  • Nous cherchons à connaître et à mettre en valeur la spécificité de votre bibliothèque: que ce soit par l’entremise d’une collection particulière, d’une activité particulière, de votre bâtiment, des usagers de votre arrondissement, de vos employés, etc.
  • Puisque vous écrivez pour vos collègues, nous vous invitons à user de cette liberté dans l’écriture et le style de vos textes.
  • Les plus courageux peuvent prendre cette occasion pour apprendre à publier sur Espace B via l’interface WordPress. Pour les autres, nous nous occuperons de la publication. Patrick M. Lozeau est à votre disposition pour vous aider si vous avez des questions.
  • Le mieux serait un article par bibliothèque et non un article par arrondissement, mais nous sommes accommodants.
  • Les billets doivent nous être envoyés le vendredi précédant votre publication.

Pour partir ce projet, nous avons décidé de demander à certaines personnes de partir l’aventure.

  • Mardi, 6 septembre : Présentation du projet
  • Lundi, 19 septembre – Bibliothèque Jean-Corbeil (Olivier Barrette)
  • Lundi, 26 septembre – Bibliothèque Saint-Pierre (Francine Dupuis)
  • Lundi 3 octobre – Bibliothèque Robert-Bourassa (Jean-François Pépin)
  • Lundi, 10 octobre – Bibliothèque Langelier (Madeleine Godin)

Merci beaucoup et en espérant que ce projet vous emballe autant que nous,

Thierry Robert,
Pour l’équipe des médias sociaux

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
août - 2011 11

Le 12 novembre prochain aura lieu la National Gaming Day, une journée consacrée aux jeux en bibliothèques. Initiée par l’American Library Association (ALA), cette journée se veut être une occasion de rassembler les usagers autour des aspects sociaux, éducatifs et divertissants des jeux. Durant cette journée, les bibliothèques participantes offrent des activités incluant des  jeux vidéo, des jeux de société, des conférenciers, des tournois et des activités ludiques en tout genre.

Qui ne voudrait pas jouer à Frogger en bibliothèque?

Cette année, 2,000 jeux de société seront donnés gratuitement aux bibliothèques étatsuniennes participantes par la compagnie de jeux de société All Things Equals Inc. En plus, deux tournois de jeux vidéo entre bibliothèques sont à l’honneur: Super Smash Bros Brawl (Nintendo Wii), et le jeu vidéo rétro: Frogger.

Quelques chiffres de l’édition 2010

Aux États-Unis, 1882 bibliothèques ont participé à l’édition 2010 de la NGD. En additionnant les 787 bibliothèques ayant fourni des statistiques de visites, il y aurait eu 26 504 participants l’année dernière!

En plus, le tournoi de Super Smash Bros Brawl de l’année dernière a eu lieu simultanément dans 47 bibliothèques durant cette journée. Malgré que la très grande majorité des bibliothèques participantes soient, en ce moment, étatsuniennes, quelques bibliothèques internationales ont aussi participé dont environ une dizaine au Canada.

Malgré que la NDG soit en très grande majorité étatsunienne, une dizaine de pays y participent

Et à Montréal?

L’année passé, quatre bibliothèques de la Grande Région Métropolitaine ont participé à la National Gaming Day: Brossard, Saint-Pierre, Montréal-Nord et St-Léonard.

En tant que pôle international des jeux vidéo, je crois qu’il serait des plus intéressants que les bibliothèques de la province de Québec s’approprient ce concept unique d’une journée de jeu en bibliothèque.

Évidemment, il serait aussi pertinent de trouver une traduction pour le nom de cette journée, ce qui permettrait aussi de lui enlever son aspect «national». La «journée du jeu en bibliothèque»…  peut-être, peut-être quelque chose de plus original?

Pour cette année, si votre bibliothèque est intéressée à participer à cette journée, vous pouvez vous inscrire gratuitement sur le blogue officiel de la National Gaming Day.

Pour plus d’informations

Blogue officiel de la National Gaming Day

Groupe Facebook de la National Gaming Day

Un article sur Kotaku sur la National Gaming Day de 2010

En espérant vous voir y participer,

Thierry Robert
« Cet article est une retranscription de Ludicite.ca« 

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
juil - 2011 27

Comme nous le remarquons avec la chaleur accablante de la dernière semaine, l’été s’est bien installé dans nos bibliothèques! L’air climatisé fonctionne à plein régime et nos usagers s’en réjouissent!

Alors, quoi de mieux que de proposer des jeux rafraîchissants à vos usagers pour leur faire plaisir?

(… d’accord, d’accord, c’est certainement le pire essai de marketing pour ces billets de jeux en ligne, mais bon, nous ne pouvons pas toujours être inspiré…)

Je continue donc en vous proposant 4 nouveaux jeux pour l’été!

À vos claviers!

Les jeux du mois – Été 2011
Le jeu du mois :
La course des rapides

Lacourse

Un jeu conçu pour faire la promotion du club de lecture d’été TD. Dans ce jeu, il faut répondre au plus de questions sur la thématique de l’eau en 3 minutes. Ouvrez le son, la musique du jeu est contagieuse :)
Divertissement
Learn to Fly 2: The Emperor Strikes Back
(anglais)

LearntoFly

Un jeu drôle, rafraîchissant et rigolo! Vous êtes un pingouin qui doit apprendre à voler et détruire 5 cibles.

Un must pour l’été.

Jeu sérieux
Jobs à tous les étages

Consoles

Les jeunes de votre bibliothèque s’intéressent aux jeux vidéo?

Peut-être songent-ils même à y faire carrière?

Montrez-leur ce jeu sérieux qui explique les différents facettes reliées à ce domaine.

Pour gamers
Villainous
(anglais)

Villainous

Un anti Tower Defense? Villainous vous place dans la peau du méchant lançant des hordes de monstres comme les pauvres villageois du royaume.

Concoctez des hordes de monstres, apprenez des sortilèges et construisez votre château pour gagner de plus en plus de point d’infamie!

N’oubliez pas de me dire ce que vous en pensez :)

Thierry

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
juil - 2011 13

Cela fait maintenant 2 mois que notre site jeunesse Bibliojeunes a fait son apparition sur le web.

Après cette période d’initiation et de découverte de la ressource, il est maintenant grand temps de commencer sa deuxième étape : sa médiation. Nous devons faire connaître cette ressource, présenter le site aux organismes intéressés, et lui trouver son public.

Plusieurs d’entre vous sont présentement en train de mettre en place le retour à l’année scolaire ainsi que de préparer plusieurs rencontres avec des intervenants du milieu scolaire…

… une autre belle occasion pour glisser un mot sur Bibliojeunes!

Pour mieux la faire connaître, je vous offre donc un Top 10 (tout à fait personnel) des sections de Bibliojeunes à montrer lors d’une démonstration de la ressource:

10. Les outils de médiation – Bande-annonce et Le trésor de SOS Devoirs

BAnnonce

Vous voulez impressionner votre public? Montrez-leur la bande-annonce ou le jeu de médiation « Le trésor de SOS Devoirs ». Le premier permet de capter rapidement l’attention des jeunes et des moins jeunes sur le potentiel de SOS Devoirs. Le deuxième peut être utilisé pour donner des idées d’activités en lien avec le site web.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
mai - 2011 27

Les jeux vidéo dans les bibliothèques ont le vent dans les voiles avec toutes ces nouvelles collections qui poussent un peu partout au Québec!

C’est un bon temps pour être geek ET bibliothécaire!

Je continue donc en vous proposant 3 nouveaux jeux pour le mois de mai! Trois gemmes que je vous recommande vivement d’essayer: ils sont courts et représentent le « Best of the best« ! Entre nous, je dirais que depuis le début de cette rubrique, il s’agit certainement de la cohorte la plus forte que j’aie à vous présenter!

À vos claviers!

Les jeux du mois – Mai 2011
Le jeu du mois :
L’asile
theasylumsly Le meilleur récit interactif auquel j’ai eu la chance de jouer sur navigateur web. Vous aidez des toutous délirants à surmonter leurs traumatismes antérieurs. Charmant et intelligent, ce jeu d’aventure unique est à ne pas manquer. Seul hic : la traduction française n’est vraiment pas parfaite.
Jeu artistique
Grow Valley
(anglais)
grow-valley-p Dans ce jeu délirant, vous devez construire une île selon les règles des jeux de Grow. La mécanique est simple, vous avez 7 options et vous devez trouver l’ordre logique pour finir le jeu. À essayer absolument!
Jeu artistique
Doodle God

(anglais)
center_doodle_god Dans Doodle God, vous commencez avec les éléments : Air, Feu, Terre et Eau. En combinant 2 éléments à la fois, vous devez finir par réaliser les 113 éléments du cosmos. Un exemple? Combiner « La vie » et « La mort » pour créer l’élément « Zombie ». Un plaisir!

Merci de votre participation!

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
mai - 2011 18

Le prêt de jeux vidéo dans les Bibliothèques publiques de Montréal continue de s’intégrer lentement, mais sûrement, dans l’offre de service de plusieurs arrondissements. En ce moment, 4 arrondissements proposent le prêt de jeux vidéo: Montréal-Nord, Saint-Laurent, Pierrefonds-Roxboro et Saint-Léonard.

Grande nouvelle: Lasalle s’ajoutera aussi à cette liste dès le 11 juin.

C’est avec grand plaisir que nous remarquons le succès immédiat de ces collections et la réponse enthousiasmée de la part des usagers. Par exemple, à Montréal-Nord, il ne restait plus que 6 jeux après la première fin de semaine après le lancement de la collection.

Je crois que nous pouvons féliciter chaleureusement les arrondissements qui ont décidé de lancer ces initiatives!

Toutefois, il reste encore du travail à faire pour arriver au niveau de la Ville de Québec qui a une bonne longueur d’avance sur celles de Montréal. En moyenne, les bibliothèques de la Ville de Québec possèdent 75 titres différents de jeux vidéo par bibliothèques. Il y a déjà plus de 50% des bibliothèques (13 sur 25) qui possèdent une collection de jeux vidéo. Et, c’est sans compter que tous les habitants de la Ville de Québec ont la possibilité d’avoir accès à ces jeux via le prêt entre bibliothèques.

État de la situation à Québec
État de la situation à Montréal

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
avr - 2011 15

Est-ce que j’ai bien vu? Une nouvelle identité visuelle et une nouvelle interface pour Espace B?

Oui!

C’est donc le temps de revenir envahir ce petit gemme de blogue par de multiples propos ludiques! Ce mois-ci, je vous propose des jeux qui touchent à tout le spectre des jeux en ligne: éducatif, coopératif et même bibiothéconomique.

À vos claviers!

Les jeux du mois – Avril 2011
Le jeu du mois :
Water Girl and Fire Boy
(anglais)
Écran du jeu Fire-Boy-and-Water-Girl_1 C’est durant les Jeux de Montréal que les jeunes m’ont fait découvrir ce jeu. Sa particularité : c’est un jeu axé sur la coopération qui ne se joue qu’à 2 joueurs. Parfait pour les activités de groupe en bibliothèque!
Jeu artistique
1. Click the Square
2. Inudge
Écran du jeu Inudge Deux petits bijoux qui ne cessent de m’impressionner. Créer une musique en cliquant sur les cases: c’est accessible, sympathique et bien fait.
Jeu sérieux (France) Démo de StarBank Écran du jeu StarBank Comment rendre ludique les services bancaires? C’est ce défi qu’a essayé de relever StarBank! C’est une version démo, mais vous pourrez voir rapidement si les concepteurs ont su relever ce défi!
Jeux bibliothéconomique
A google a Day
Écran du jeu A Google a Day Peut-être que vous en avez déjà entendu parler: Google a lancé un jeu pour faire découvrir la recherche en ligne. Une question par jour pour aider à développer vos compétences informationnelles.

Merci de votre participation!

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :
mar - 2011 22

Lancé en grande pompe au printemps 2010, le site d’aide à la recherche SOS Devoirs approche maintenant de son premier anniversaire! Grâce, entre autres, à une campagne de médiation numérique et humaine (financé en partie par le Ministère de la Culture, Communications et Condition féminine), le site devient de plus en plus populaire et notre bilan annuel s’annonce des plus positifs. Justement, nous prenons ce moment pour faire un retour sur la dernière année et les nouveautés que nous vous proposons.

22 mars 2011 : Lancement du jeu : Le trésor de SOS Devoirs

Image du jeu Le trésor de SOS DevoirsLe premier jeu de médiation web des Bibliothèques publiques de Montréal offre un tour d’exploration de SOS Devoirs à l’intérieur d’un rallye en ligne. Les jeunes ont la chance de gagner un livre tiré de SOS Devoirs à chaque deux mois s’ils réussissent à découvrir le trésor! Un excellent jeu pour faire découvrir le site lors d’une activité pédagogique!

Si vous voulez utiliser SOS Devoirs lors ­­­d’une activité de groupe, nous recommandons d’imprimer les pages du jeu pour aider les jeunes à mieux découvrir le site.

Poursuivre la lecture »

Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :