avr 20

Photo ABC Bunny: un enfant déguisé en cowboy feuillette les pages d'un livre

1. Americans Libraries. 10 Reasons Why the Internet Is No Substitute for a Library – > On devrait se faire tatouer ces raisons sur les doigts (c’est très à la mode et il y en a 10) pour les avoir sous la main chaque fois que l’on nous ressort la mort de la bibliothèque pour cause d’Internet.

2. CNN Living. Librarians: Masters of the info universe -> Une publication de CNN à l’occasion de la National Library Week mais du bouillon de poulet pour l’âme des bibliothécaires de partout. Du bouillon piquant : saviez-vous que lorsque la CIA a besoin d’information pour le Président, elle demande aux bibliothécaires?

3.Radio-Canada.ca. Les Québécois sont moins présents sur le web que les Nord-Américains -> On constate de plus en plus d’utilisateurs réguliers d’Internet au Québec: 75 % de la population adulte navigue sur le web au moins une fois par semaine mais  la province accuse un léger retard par rapport aux moyennes canadienne et nord-américaine qui comptent 77 % d’utilisateurs réguliers.

4. Numerama. Wikimedia Commons dépasse les 10 millions de fichiers -> Née en 2004, cette médiathèque offre plus de 10 millions de fichiers en licence libre. « Grâce aux licences libres, les contenus de Wikimedia Commons sont librement diffusables, modifiables et réutilisables. Ils peuvent illustrer des articles de presse, des billets de blog, des sites commerciaux ou même des exposés scolaires ». Une ressource exceptionelle.

L’actualité du livre numérique est en ébullition :

5. Cuturelibre.Ca. Les bibliothèques québécoises contre Harper Collins -> Tel que rapporté par Olivier Charbonneau, les bibliothèques du Québec, par l’entremise d’une lettre émise par la TAMDAQ (Table des milieux documentaires et archivistiques du Québec), ont signalé leur mécontentement à l’égard des pratiques de cette maison d’édition:  « Nous croyons qu’imposer une contrainte additionnelle de limiter les livrels d’HarperCollins à un maximum de 26 prêts crée un précédent nuisible pour les bibliothèques et les lecteurs. »

6. The Idea Logicial Company. It will be hard to find a public library 15 years from now ainsi que sur le Globe and Mail. Mike Shatzkin in Montreal: Libraries don’t make sense anymore ->La citation suivante résume son point de vue : « And libraries? “Libraries make no sense in the future,” Shatzkin said on stage in a library that dates back to 1828. Anyone with Internet access already has access to far more books than were in that library, he pointed out. “There is no need for a building.” There will be an ongoing need for librarians, however; their skills will continue to be in demand, as will those of editors. » Ces propos ont donné lieu à des échanges nourris sur les réseaux sociaux, notamment Réjean Savard qui a fait valoir que : « M. Shatzkin ne semble pas avoir compris l’idée que la bibliothèque est surtout, selon moi, une coopérative d’accès à l’information. Tant qu’il faudra payer pour d’information, que ce soit des livres ou des r essources électroniques, la bibliothèque-coopérative sera nécessaire. Où il a raison par contre c’est quand il dit que les bibliothécaires eux ont de l’avenir. Je ne sais pas si on les appellera encore bibliothécaires dans dix ans, mais on aura besoin de quelqu’un pour «se retrouver» dans tout çà c’est certain ! » Mon commentaire favori est celui de Claude Champagne : « Il sera peut-être plus difficile de trouver Mike Shatzkin dans 15 ans. ;-)  » Voir aussi le compte-rendu de Patrick Lozeau.

7. The Chronicle of Higher Education. 5 Myths About the ‘Information Age’ ->  Robert Darnton s’attaque aux mythes suivants: 1) Le livre est mort;  2) nous sommes entrés dans l’âge de l’information; 3) toute l’information est désormais accessible en ligne; 4)  les bibliothèques sont obsolètes; 5)  le futur est numérique. Le billet de Jean-Michel Salaun apporte un autre éclairage sur ce point de vue.

8. Une bibliographie sélective sur le livre numérique par la BNF -> Cette bibliographie sélective et commentée vise à présenter des ressources qui analysent les bouleversements et les implications économiques, éditoriales, politiques et culturelles induits par l’arrivée du livre numérique. Celle-ci complète la nouvelle rubrique Livre numérique des Signets de la BNF : (Accueil > Généralités > Le livre > Livre numérique), mise en exergue dans les « Thèmes d’actualité ».

9 . P.L.E. Consulting. 40 éditeurs francophones pure players -> Un pure player est un éditeur qui publie des livres exclusivement dans des formats numériques destinés aux nouveaux dispositifs de lecture. On peut désormais en dénombrer une quarantaine en France, au Québec et en Suisse Romande.

10. Slideshare. The Rights of the Redaers and the Theat of the Kindle. Une présentation remarquable tant sur le fond que sur la forme. On y développe, de façon très pédagogique un argument contre l’utilisation des mesures techniques de protection ou verrous ou DRM (digital rights management) dans le contexte des livres numériques.

Merci beaucoup à Lionel Dujol, veilleur aguerri, avec qui j’ai fait un ping-pong en ligne pour élaborer cette sélection.

| The ABC Bunny, c’est pour Pâques. Los Angeles Public Library a autorisé, sur demande, l’utilisation gratuite de cette image, provenant de leurs collections. Les crédits : Hollywood Citizen News – Valley Times Collection / Los Angeles Public Library |


Partager cet article sur Partager sur Facebook Partager sur Twitter Delicious
Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :


Les commentaires sont fermés pour cet article.