fév 09

Photo de l'intérieur de la bibliothèque Rina-Lasnier

Le salon de lecture pour les périodiques et les BDs est déployé dans le jubé et l’ascenseur est dans le clocher : la bibliothèque Rina-Lasnier, située à Joliette, a été rénovée dans une église convertie. Ce projet de 2 500 m.c., réalisé par les architectes Rivest-Jodoin et associés, a été inauguré en 2007 au coût de 5 millions et demi de dollars.

Datant de 1953, l’église qui l’abrite a été construite dans le style Dom Bellot du nom de l’architecte, un bénédictin, qui a inspiré cette approche de l’architecture. Un certain regain du religieux au début du siècle s’est accompagné d’un renouveau de l’expression architecturale réinterprétant le style gothique en l’épurant et en lui donnant une facture géométrique dont l’arche polygonal, qui caractérise la façade, est un exemple.

C’est la population qui a voté pour que la bibliothèque adopte le nom de la poétesse Rina Lasnier dont les vers à l’entrée entament le dialogue avec les visiteurs et lui donnent sa signature en phase avec l’énergie artistique de la ville. L’oeuvre d’art (le 1%) est signée par Morosoti, un créatrice de la région : elle évoque à la fois la lumière et le sacré – par le rappel à la forme d’une lampe de sanctuaire-, la musique et notamment l’orgue que l’on trouvait jadis en ce lieu et, enfin, les quatre âges de l’écriture. L’ensemble du mobilier fixe a été conçu sur mesure avec un design intégré aux fonctions et à l’ambition du lieu.

Quelques données tirées du rapport annuel de 2009 :

  • Population : 31 500  avec un profil où les personnes âgées représentent une large part de la démographie.
  • Abonnés : 14 342 ce qui représente un taux de pénétration de 46 %.
  • Collections : 111 550 documents dont 5 426 CDs, 563 DVD, 100 périodiques.
  • Prêt : 248 411 en 2009.
  • Fréquentation : 107 521 entrées en 2009.
  • Heures d’ouverture : 50 heures/semaine.
  • Technologies : wifi, 12 postes adultes, 5 postes pour les enfants, quelques OPACs, un site Internet (36 855 visites du site dans l’année)
  • Autres services : 217 activités dont plusieurs, le souligne-t-on, sont réalisées hors-les-murs, des expositions.

Ses forces? Une qualité de volumes, de lumière naturelle et une âme qui procurent une expérience forte; un espace central entre le choeur et la nef qui est le pivot des interactions et qui sert d’agora pour des événements communautaires; une localisation optimale à proximité des écoles; des partenariats avec les organisations culturelles (nombreuses dans la région Musée de Joliette, Festival de Lanaudière, etc.); le design du mobilier fixe notamment les meubles pour les CDs et DVDs et le comptoir de prêt; l’espace pour les ados avec son conseil d’ados.

Ses faiblesses? L’emplacement de la salle d’animation en demi sous-sol avec un plafond bas, le manque de salles pour le travail en équipe, l’insonorisation (quoique ceci ne représente pas un problème majeur); la distance fonctionnelle entre les espaces publics et le bureau de certains membres du personnel.

Ce qui s’en vient ? Des services hors-les-murs pour les personnes âgées (prêt et animation dans les résidences) et le livre numérique. Le libre-service n’apparaît pas encore comme une préoccupation.

Des regrets d’être venu s’installer dans un bâtiment religieux ? Non, selon la Directrice, Suzie Charbonneau, les avantages de cet espace à la fois significatif pour l’identité locale et inspirant favorisent la création de communauté et compensent largement les inconvénients.

On peut trouver d’autres informations concernant l’architecture religieuse sur ce portail dédié ainsi que sur la conversion des églises en bibliothèques dans ce billet.

Marie D. Martel

| Photo : Marie D. Martel. D’autres photos sont disponibles dans l’album Bibliothèque Rina-Lasnier sur Flickr |


Partager cet article sur Partager sur Facebook Partager sur Twitter Delicious


1 commentaire pour “Vue sur la bibliothèque Rina-Lasnier : une église convertie”

  1. Tweets that mention Vue sur la bibliothèque Rina-Lasnier -- Topsy.com a dit :

    [...] This post was mentioned on Twitter by marie d. martel and Bibliothèques de MTL, Javier Campillo. Javier Campillo said: En el Quebec, recorvierten una iglesia en biblioteca, pas mal! http://bit.ly/dLHUSP [...]