fév 02

Reconnues dans l’industrie du cinéma et des jeux vidéo depuis des lustres, les bandes-annonces deviennent de plus en plus populaires pour appuyer le lancement d’un livre. En fait, le « hype » créé par la bande-annonce est un important facteur de vente, surtout pour les deux industries qui font une partie importante de leurs ventes dans les premières semaines. Autrement dit, bien avant le succès du bouche-à-oreille ou le succès critique, c’est souvent le « hype » qui galvanise une bonne portion des ventes des industries des jeux vidéo et du cinéma.

Pour les livres, de plus en plus de compagnies lancent une bande-annonce pour faire mousser les ventes de leur produit. Les succès viraux des bandes-annonces des livres : Sense and Sensibility and Sea Monsters (vue par plus de 270 000 personnes) et de Abraham Lincoln : Vampire Hunter (vue par plus de 510 000 usagers) sur Youtube est un signe de l’intérêt pour ces outils promotionnels.

Au Québec, le réalisateur Félix Charest a réalisé deux bandes-annonces : Sous surveillance de Chrystine Brouillet et La nuit des infirmières psychédéliques de Sylvain Meunier pour les Éditions de La courte échelle.

Nous avons donc décidé d’emprunter cette voie et de lancer une bande-annonce en ligne pour un de nos produits : le site « SOS Devoirs: à l’assaut des projets scolaires ». Pour ce faire, nous avons demandé l’aide de Félix Charest à la réalisation, à Thierry Robert pour l’animation 3d et à un comité composé de Claude Ayerdi-Martin, Véronique Dupuis et Thierry Robert de la division des Programmes et services aux arrondissements pour le scénario. La bande-annonce a été financée en partie par le Ministère de la Culture, Communications et Condition féminine.

Alors, appréciez en grande première la bande-annonce de SOS Devoirs : à l’assaut des projets scolaires!

Cette démarche s’inscrit dans un objectif plus large de procurer du matériel audiovisuel promotionnel pour les bibliothèques. En effet, de plus en plus de commerces achètent des téléviseurs pour y faire jouer de la promotion en boucle (comme dans les Couche-Tard et les Tim Hortons). Nous avons tellement de produits et de services et si peu de moyens pour en faire de la promotion efficace qu’une banque audiovisuelle pourrait nous aider à faire mieux connaître nos offres au public.


Partager cet article sur Partager sur Facebook Partager sur Twitter Delicious
Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :


2 commentaires pour “La bande-annonce, un nouvel outil de médiation pour les bibliothèques ?”

  1. Luc Jodoin a dit :

    Top! :)

  2. Chantal Beaulieu a dit :

    Vraiment bien.Comment utiliser ces bandes annonces en bibliothèque? Il y a un plan pour l’installation sur nos postes internet, OPAC – écrans de veille? Des versions muettes? Les films de Biblioclip devraient aussi pouvoir être diffusés. Et la programmation, les services, etc. Nous sommes à chercher activement des solutions afin de diffuser nos activités qui semblent parfois secrètes, faute de moyens. Comment nous fournir des outils technologiques, sortes de gabarits qu’on pourrait utiliser facilement. Des idées et des besoins, comme ça. Merci!