nov 18

Comme vous le savez, nous avons deux ambassadeurs des bibliothèques de la Ville de Montréal, Ivan Filion et Anne-Marie Collins, qui sont partis pour Shanghaï, en Chine. Ils vont tenir un carnet de voyage pour nous.

GombiBonjour de Shanghai,

Je me suis réveillée à trois heures du matin et j’ai mis toutes les cellules de mon cerveau à l’oeuvre afin de trouver une façon de faire marcher mon ordi car c’est difficile d’être coupé de son moyen privilégié de communiquer…

Quelques impressions après trois jours à Shanghai.

Nous avons visité plusieurs bibliothèques et avons été surpris du paradoxe entre ce que nous voyons dans la rue et les bibliothèques que nous avons visité.  D’une part, nous constatons que la population est très jeune, branchée sur leur cellulaires, portables, Black Berry et autres bidules et les bibliothèques qui sont, disons, d’un autre âge, sauf pour les nouvelles technologies.  La frénésie de la consommation est époustouflante à Shanghai et la modernité se retrouve autant dans l’architecture que dans la techonologie qui se retrouve même dans les taxis! Une carte qui sert autant à payer le métro, l’autobus que le taxi nous permet de nous promener sans argent comptant.

L’image de la Chine avec les bicyclettes qui inondent les rues est dépassée à Shanghai, un traffic lourd envahit les rues et nous retrouvons tout les magasins de la rue Sainte-Catherine un peu partout.

L’image qui décrit le mieux cette transformation est de voir des jeunes, habillés à la dernière mode, agglutinés dans un Starbuck, à taper frénétiquement sur leur « pad » ou sur leur cell.  Nous avons devant nous une image concrète de la mondialisation.

Nous sommes les dignes représentants de la Ville de Montréal et des bibliothèques et essayons de répandre la bonne nouvelle concernant les bienfaits de la médiation!


Partager cet article sur Partager sur Facebook Partager sur Twitter Delicious
Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :


Les commentaires sont fermés pour cet article.