sept 03

« Contrairement à la croyance populaire, les jeunes écrivent de nos jours davantage qu’aucune autre génération avant eux. Cela serait dû, selon Andrea Lunsford (professeur d’écriture et de rhétorique à la Stanford University rapportée par Clive Thompson) à leurs activités de socialisation en ligne qui impliquent presque toujours du texte.

Selon Lunsford, l’écriture en ligne, conversationnelle et publique, serait beaucoup plus proche de la tradition grecque de l’argumentaire que les lettres et essais enseignés il y a 50 ans. […] »

À lire en anglais via Wired.


Partager cet article sur Partager sur Facebook Partager sur Twitter Delicious
Mot(s)-clé(s) associé(s) à cet article :


Les commentaires sont fermés pour cet article.